Faire un don
Vous êtes iciAccueil > Vivre ma foi > Les fêtes chrétiennes > L’annonciation

Relatée dans l’Evangile de Luc (1.26-38), l’Annonciation faite à Marie par l’Ange Gabriel, incarne cette double réalité d’une naissance à la fois humaine, puisque Jésus est enfanté par Marie, et divine, puisque Jésus est le fils de Dieu. Ce double sens, cette double réalité confère à Marie son caractère unique et préservé de la chair, et à Jésus, qui a « été conçu du Saint-Esprit », dont on peut dire qu’il est à la fois « Vrai dieu » et « Vrai Homme ».

Le mystère et la Grâce

La virginité de Marie et la naissance, néanmoins « traditionnelle » de son enfant, continuent sans doute l’un des épisodes poétiques les plus frappants des Evangiles. D’ailleurs, les grands peintres ont largement évoqué le mystère de l’Annonciation, sans doute peut-être parce que c’est dans cet épisode que se noue le mystère de la foi. L’histoire est simple, dépouillée : L’archange Gabriel annonce à Marie, jeune vierge juive, qu’elle a été choisie, entre toutes les femmes, pour concevoir un enfant du Seigneur. Après avoir manifesté une légitime surprise, Marie dit « oui » et autorise du même coup l’Incarnation divine. L’Annonciation de Léonard de Vinci est l’une des plus connues, l’œuvre la plus ancienne est sans doute celle de Melchior Broederlam (1398) mais on peut également citer le Caravage, le Titien, Botticelli, Antonello de Messine, Fra Angelico, Giotto ou encore, plus proche de nous, Delacroix.

Aux origines de la foi

L’ange Gabriel explique à Marie qu’elle portera le fils de Dieu tout en restant vierge. Pour tout catholique ou orthodoxe cet épisode peut être considéré comme un premier acte vers la foi. Qui croit en la virginité de la mère du Christ, pourra traverser les épisodes suivants avec confiance et ferveur. La conception virginale ne doit pas être confondue avec l’Immaculée conception qui définit la Vierge Marie comme étant « sans tache » et préservée du péché.

L’annonciation symbolise un instant particulier où, l’acceptation de Marie permet en outre de laver le péché originel d’Adam et Eve. C’est un message de joie et de libération, l’annonce de l’arrivée d’un Sauveur. Mais cette libération ne s’accomplit effectivement que par la Crucifixion et la Résurrection.

Photo : Fred de Noyelle / Godong

Continuons ensemble à œuvrer
pour nos prochains :

Apporter mon soutien

Pas encore inscrit(e) à notre newsletter ? Ne ratez aucune actualité ni aucun événement à venir
Inscrivez-vous à la Newsletter !
Intentions de prière