Faire un don
Vous êtes iciAccueil > Toutes les actualités > « IL Y A UNE CHANCE DE RENOUVELLEMENT DU SENS DU BAPTÊME »

« IL Y A UNE CHANCE DE RENOUVELLEMENT DU SENS DU BAPTÊME »

En 2020, l’Église catholique romaine à Genève a célébré 405­ baptêmes, contre 792 en 2019. L’impact de la pandémie est certes indéniable, mais la tendance à la baisse est plus ancienne et elle est observée dans toute la Suisse. Selon l’Institut suisse de sociologie pastorale (SPI), durant les 20­ dernières années, le nombre de baptêmes catholiques a diminué d’un tiers. Cette diminution s’explique en partie par le vieillissement de la population, mais elle suggère néanmoins un affaiblissement progressif des traditions religieuses familiales. «­Il semble que ce ne soit plus évident que les parents fassent baptiser leurs enfants­», affirme le SPI. Le baptême est-il en crise ? Nous vous proposons un entretien avec l’abbé Thierry Schelling, Modérateur de l’Unité pastorale Eaux-Vives – Champel à Genève.

Entretien

Thierry Schelling

Constatez-vous une baisse du nombre des demandes de baptême ?

Dans les milieux urbains, je n’observe pas une baisse tangible. Cela s’explique en premier lieu par la présence de familles catholiques issues de la migration italienne, hispanique ou encore lusophone. Même les deuxième et troisième générations demandent le baptême pour leurs enfants. Dans les campagnes, il y a en revanche une diminution.

Pensez-vous qu’il y ait une crise du baptême ?

Le baptême en tant que tel n’est pas en crise. L’appartenance religieuse et l’adhésion de foi connaissent des changements considérables. Nous devons donc faire avec la sécularisation en cours. Le catholicisme n’est plus une religion de masse et nous avons moins de demandes de baptêmes et moins de gens dans les églises. Dans notre société sécularisée, pluraliste et multireligieuse, le baptême n’est plus une évidence qui s’impose.

Aujourd’hui, il ne s’agit pas de faire des “recrues”, de se dire “un de plus” quand des parents viennent frapper à notre porte, mais il faut se réjouir si les personnes qui choisissent le baptême et l’Eglise sont plus conscientes, si elles cherchent une vraie cohérence, dans un choix libre et réfléchi. Il y a une chance de renouvellement du sens du baptême, de purification ! 

Dans la même optique, je crois que l’Église-institution aussi doit se déshabiller du superflu que les siècles d’histoire ont superposé, d’une attitude de supériorité que les scandales ont mis à mal. Dans son livre Foi & religion dans une société moderne, le cardinal Joseph De Kesel, archevêque de Malines-Bruxelles, soutient que l’Église doit être témoignage dans le monde d’aujourd’hui. Il évoque les moines de Tibhirine et donc l’exemple d’une Église humble, sans complexe ni arrogance, mais ouverte et solidaire. C’est un modèle pour continuer à témoigner dans ce siècle que le Christ est vivant et que l’Esprit Saint agit.

Quelles sont les demandes des parents qui souhaitent baptiser leurs enfants ?

Souvent la demande de baptême s’inscrit dans une tradition familiale. Nombre de parents affirment qu’ils souhaitent donner une base de départ à leur enfant ou expriment le désir de l’insérer dans leur religion catholique, dans la communauté-Eglise. 

Il y a des familles qui ne participent pas à la messe du dimanche et ils me le disent « Nous ne sommes pas très pratiquants, nous n’allons pas souvent à la messe, mais nous voulons baptiser notre enfant ». Les parents en sont parfois gênés et s’excusent. D’autres viennent pour le baptême de leur enfant qui a déjà 2, 4 ans ou plus. Eux aussi s’excusent de ne pas l’avoir baptisé avant, comme s’il y avait une faute de leur part. J’aime dire à ces familles qu’il n’y a pas d’âge pour le baptême et que la pratique de la foi ne se limite pas à la messe. La foi peut être vécue aussi dans la prière, la lecture, dans l’église domestique, la diaconie, l’attitude de service dans le travail et la vie quotidienne…. Je leur dis qu’il est possible de pratiquer la foi au quotidien si c’est Christ qui guide et inspire nos actions. Souvent je leur offre un Évangile en format de poche. C’est la base et il reste irremplaçable.

La préparation au baptême a-t-elle dû s’adapter à ce nouveau contexte ?

Très souvent c’est la mère, parfois la grand-mère qui établit le premier contact, mais c’est le couple qui participe aux rencontres.

J’explique aux parents que le baptême est le seuil d’une porte, une entrée pour chercher le Christ dans le quotidien et en toute chose. Au risque de les décevoir, je leur indique qu’ils ne peuvent pas transmettre la foi à l’enfant : « vous pouvez lui donner un cadre culturel, avec des codes, des rites, un savoir, un exemple de vie, l’aider à se familiariser avec le Christ et l’Évangile, mais la foi c’est entre l’enfant et Dieu, c’est une expérience qui jaillit chez la personne”.

Il m’arrive de leur demander de classer en ordre d’importance trois sens du baptême : “Devenir disciples de Jésus-Christ”, “Bénédiction et protection”, “Faire partie de la communauté Église ». En premier, neuf fois sur dix les personnes mettent en premier la “Protection-bénédiction”, puis “Faire partie la communauté” et seulement en troisième place “Devenir disciple de Jésus”. Sans critiquer leur choix, je leur propose de mettre “Devenir disciples” à la première place et de réfléchir à partir de là. 

Quels sont vos meilleurs souvenirs de célébration du baptême ?

Je célèbre la messe et le sacrement au service de la famille et par cette célébration je sais que Dieu s’implique dans la vie de la famille et de l’enfant et que Jésus-Christ et l’Évangile peuvent devenir des compagnons de route. Durant la célébration, iI s’agit de raviver en eux la grâce de leur baptême, de leur « rafraîchir la mémoire ».

Je garde un bon souvenir du baptême d’une enfant en âge scolaire. Elle a vraiment participé à la célébration avec des réponses réfléchies aux questions : Crois-tu en Dieu ? Oui, oui je crois. Crois-tu en l’Esprit-Saint ? C’est plus difficile. Fais-tu confiance à la communauté ? Oui, ok. Est-ce que tu veux te faire baptiser ? Oui je le veux ! a-t-elle dit dans un cri de joie.

Aussi, si des enfants participent à la célébration, je les invite à bénir l’eau avec moi. Une fois, j’ai invité les mamans et j’ai vraiment senti un grand investissement et une grande émotion, en ce moment où l’Eglise accueille ce qu’elles ont de plus cher, leur enfant.

 

CHAQUE BAPTISÉ EST PRÊTRE, PROPHÈTE ET ROI !

Le jour du baptême, le prêtre trace sur leur front du baptisé une onction de Saint-Chrême avec ces paroles : ”Vous êtes membres du Corps du Christ et vous participez à sa dignité de prêtre, de prophète et de roi”. Chaque baptisé est donc appelé à vivre cette triple vocation. Qu’est-ce que cela signifie ?

Thierry Schelling : C’est ma partie préférée du baptême. J’explique toujours qu’il y avait trois personnages importants du temps de Jésus le prêtre, le prophète et roi, que l’on peut décliner au féminin ! 

Prêtre : une personne qui peut porter devant Dieu les joies et les peines des personnes qu’elle rencontre, qui fait le lien et verbalise cela dans sa relation avec Dieu et avec les personnes.

Prophète : c’est l’enquiquineur de service ! Cela veut dire celui ou celle qui devant les situations d’injustice dans le quotidien et dans le monde, les dénonce et rappelle ce qui est juste, selon l’Évangile

Roi : c’est celui qui gère un territoire. Aujourd’hui, c’est la planète, la création. Il s’agit d’en prendre soin. De respecter la nature, les animaux, le climat aussi au nom de la foi. Récolter les déchets au bord du Rhône est aussi une démarche de baptisé. 

En bref, le baptême nous engage !

 

Paru dans REGARD n°9 août-septembre 2021

 

Image Baptême: Godong

Continuons ensemble à œuvrer
pour nos prochains :

Apporter mon soutien

découvrez aussi...
Pas encore inscrit(e) à notre newsletter ? Ne ratez aucune actualité ni aucun événement à venir
Inscrivez-vous à la Newsletter !
Intentions de prière
22/01 ─ isabelle Je te remercie Seigneur pour ce que tu es entrain de faire pour mon Papa Antonio, je te rends grâce et je te loue. Je commande maintenant à la maladie de Charcot de partir définitivement de son corps, et j'ordonne a ses muscles de reprendre leur place et à la douleur de partir. Au nom de Jésus. Amen.221/01 ─ Minre merci de prier avec moi le Seigneur afin que je connaisse à nouveau la joie de la maternité221/01 ─ Michelle Mon Seigneur, mon mari et moi sommes fatigue..beaucoup des problemes. Je viens ver toi pour te supplier de nous benir, de aider a mon mari a son travail et de m'apporter la gueriosn du corps et du coeur. Je te prie pour debloque chaque obstacle dans le travail de mon mari. Gueirs nous s de toutes les maladies de l'esprit, de l'ame et du corps. Merc220/01 ─ Alexa Bonjour, je m’appelle Alexa, le 28 décembre prise d’une colère j’ai eu des actes incontrôlables et j’ai mis ma conjointe dehors de notre maison, dans cet actes de faiblesse j’ai perdu la personne la plus chère à mon coeur. Mon intention de prière est que Iris, revienne à mes côtés pour toujours et que nous vivions cet amour pur encore219/01 ─ J. Seigneur, dissous les secrets de famille, nourris les paroles de vérité(s), encourage les échanges libérateurs au détriment des silences pesants et destructeurs.418/01 ─ Hans Josef Erich Je supplie notre Seigneur et la Sainte Vierge Marie d'aider mon petit fils Antoine, âgé de 3 ans, qui a été hospitalisé ce jour et subira demain matin une très importante intervention chirurgicale pour déplacer une artère cardiovasculaire. C'est la 2ème fois qu'il sera opéré pour ce grave et sérieux problème. Dieu tout puissant aidez-le. Merci. 518/01 ─ Franck frabrice Je suis tombé par hasard sur votre portail en cherchant un lieu pour prier ensemble Ma femme veut me quitter et je l'aime On s'est marié à l'église, je ne veut pas de divorce. Prier pour la stabilité, le renouveau de notre couple Prier pour notre union et la paix dans notre foyer Amennnn517/01 ─ Jean-François Priez pour que je ne sois pas vacciné demain si cela est possible et que ce ne soit pas dangereux pour ma santé.414/01 ─ J. Seigneur, rassemble les familles divisées, nourris la véritable écoute. Aide-nous à sortir de nos intérêts personnels, des violences au profit de la solidarité et de la compréhension enrichissant les liens sociaux. Ouvre les portes du coeur et de l’authenticité, du respect, de l’entraide et de la diversité.813/01 ─ Severine S'il vous plait priez pour mon mari et moi pour que nous puissions avoir un enfant et je vous presente aussi le concour de mon mari7