Faire un don
Vous êtes ici Accueil > Toutes les actualités > Actualité > Rencontre avec la communauté germanophone de Saint-Boniface

Rencontre avec la communauté germanophone de Saint-Boniface

Comme annoncé, nous poursuivons notre série d’entretiens afin de mettre en lumière certaines spécificités linguistiques et culturelles des communautés dans le canton de Genève. Nous vous proposons un entretien avec la communauté catholique germanophone de Genève et ses environs. L’église Saint-Boniface est le lieu de culte catholique le plus proche de l’église du Sacré-Cœur, qui rouvrira bientôt ses portes après l’incendie de 2018.

Ulrike Teigeler*, la coordinatrice de la communauté de Saint-Boniface, m’a accueillie à la porte de Saint-Boniface, entourée des sons des instruments des jeunes musiciens de la Haute Ecole de Musique (HEM) pendant une répétition. Le grand auditorium au rez-de-chaussée de Saint-Boniface est en effet loué à la HEM. Nous avons ensuite rejoint à l’étage Silvia Meier**, ancienne responsable de la communauté, qui a transmis le flambeau à Ulrike Teigeler.

Toutes deux m’ont accompagnée pour une visite de leur église et son sublime tabernacle située au second étage, et m’ont chaleureusement invité à prendre un café dans leur bureau, où nous avons eu une discussion animée sur Saint-Boniface.

HISTOIRE

143 ans : L’initiative visant à regrouper les catholiques germanophones de Genève et de ses environs en une seule communauté a été prise par le clergé genevois. En décembre 1881, la première messe a été célébrée dans un entrepôt de la rue de l’Arquebuse. La communauté a choisi comme patron Saint Boniface, apôtre des Allemands. La grandeur de sa personnalité et de son zèle missionnaire résonne avec son nom jusqu’à nos jours :

Boniface, celui qui fait le bien

En octobre 1884, la communauté s’est installée au 6 rue Calvin. Dès le début, l’éducation de la jeunesse a été une grande préoccupation. Ainsi, sous la direction des Sœurs de Menzingen, plus tard en collaboration avec les Sœurs de Sainte Dorothée, des foyers de jeunes, un pour les jeunes hommes et un pour les jeunes filles, ont été mis en place. Dès le tournant du siècle, on avait prévu de construire un nouveau centre pastoral sur l’avenue du Mail, et le 12 janvier 1930, la nouvelle chapelle a été inaugurée, suivie en 1933 de la bénédiction du nouveau bâtiment de la pension par l’évêque Marius Besson. Depuis quelques années, les foyers sont internationalisés et la direction de l’institution est confiée à une équipe laïque.

Suite à un dégât des eaux, la chapelle a dû être rénovée. L’artiste Rolf Brem de Lucerne a conçu l’aménagement du chœur et a créé en bronze la fontaine baptismale et le tabernacle avec la représentation unique de la Sainte de Cène. La nouvelle chapelle qui accueille aujourd’hui les fidèles a été inaugurée en 1972. Elle est moderne, tout en préservant la chaleur et l’intimité de l’espace, et est le lieu où la communauté paroissiale se réunit pour les célébrations depuis des décennies.

UN NOUVEAU DÉPART

En 2006, lorsque les jésuites ont annoncé qu’ils ne pouvaient plus assumer la charge pastorale en raison du manque de personnel, cela a marqué un tournant majeur. La paroisse a perdu son statut de paroisse, mais un accord a été trouvé entre le conseil de l’association nouvellement créée de la paroisse Saint-Boniface, soutenu par le jésuite Pierre Emonet, et Mgr Farine, l’évêque auxiliaire du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg.

« La solution trouvée pour la communauté germanophone de Genève nous semble exemplaire dans les circonstances actuelles de l’Église : face à la pénurie des prêtres, les laïcs se sont responsabilisés et ont fait preuve de créativité pour prendre en charge l’animation de la communauté. Au prix d’un grand effort et de beaucoup de bonne volonté, ces laïcs ont ouvert une voie pleine de promesses qui peut stimuler la réflexion sur l’avenir de nos paroisses. Leur engagement prouve que le manque de prêtres ne compromet pas nécessairement la survie d’une communauté chrétienne. » – Pierre Emont SJ, Jesuiten intern 4/Décembre 2007

Ce nouveau départ a libéré de nombreuses énergies au sein de l’association de la paroisse Saint-Boniface. L’Abbé Xavier Lingg, qui a récemment fêté ses 90 ans, a été nommé « prêtre accompagnateur » de l’église Saint-Boniface par Mgr Pierre Farine.

Aussi le Père Joseph Hug SJ est très impliqué dans la vie de la communauté Saint-Boniface, ainsi que le Père Bruno Fuglistaller SJ, et tous deux célèbrent régulièrement la messe avec la communauté. La messe la plus importante, le « Boni-Sonntag », introduite il y a plus de 40 ans, a lieu le premier dimanche du mois et rassemble environ 80 personnes. Les enfants ont leur propre célébration dans une salle au rez-de-chaussée, puis rejoignent les adultes dans la chapelle pour le « Notre Père ». Ensuite, tout le monde se retrouve pour un café au Bonitreff.

DIFFÉRENTES ACTIVITÉS ET ÉVÉNEMENTS

La paroisse est animée par divers événements et activités. Les enfants sont préparés à la première communion par des catéchistes et les adolescents se lancent dans la préparation à la confirmation. Les deux préparations sont accompagnées de week-ends en famille et en retraite où les participants peuvent mieux se connaître et vivre la communion.

Les seniors se réunissent régulièrement pour la messe suivie d’un café. Les seniors sont également actifs sur le plan sportif avec le Boni-Gym.

Depuis près de 140 ans, la « Kolpingsfamilie Genf » est active à Saint-Boniface, dans le but de promouvoir la pensée sociale d’Adolf Kolping et d’offrir à chacun la possibilité de s’engager socialement ou de vivre une communauté chaleureuse.

Au café biblique, autour d’une tasse de café ou de thé, il est possible d’échanger sur sa foi.

Un moment fort pour les familles germanophones est chaque année en novembre la Saint-Martin. Guidées par Saint-Martin sur son cheval, les familles défilent avec leurs lanternes après une prière à travers la vieille ville de Genève. Ce qui a commencé avec quelques familles est aujourd’hui un événement œcuménique auquel jusqu’à 500 personnes participent. Ainsi, une tradition allemande est devenue partie intégrante de la vie à Genève.

L’échange et la communauté sont très importants à Saint-Boniface, ils se retrouvent donc régulièrement pour manger et célébrer ensemble, et se disent fiers, lors de leurs fêtes, de voir une salle de théâtre remplie de plus de 100 personnes.

Depuis les années 1970, les membres de la paroisse vivent l’œcuménisme à Genève. En collaboration avec la paroisse luthérienne et la paroisse réformée de la Madeleine, ils organisent divers événements et activités. La coopération entre les trois communautés s’est renforcée ces dernières années.

L’échange et les activités communes avec la Communauté des Africains, qui célèbre son culte le dimanche après-midi dans la chapelle, sont importantes et enrichissent leur vie communautaire de par leur culture différente.

« CHEZ SOI »

Alors que par le passé, la paroisse était principalement fréquentée par des Suisses alémaniques, aujourd’hui de nombreuses familles allemandes sont présentes dans la communauté. Certains d’entre elles travaillent en Suisse pendant quelques années avant de retourner dans leur pays. Ces expatriés et leurs familles sont heureux de trouver une communauté catholique où ils se sentent « chez eux ». Saint-Boniface est pour beaucoup de membres de la communauté un « chez soi », pour certains, une sorte de foyer temporaire, et pour d’autres, un lieu d’enracinement.

Saint-Boniface est une petite communauté, mais une communauté active et vivante.

*Ulrike Teigeler, arrivée de l’Allemagne à Genève en 2004, a été rapidement intégrée à la vie paroissiale à Genève grâce à ses enfants. Depuis 2014, elle est membre du comité.

**Silvia Meier, ancienne assistante sociale, est arrivée à Genève de l’Argovie dans les années 1970 et a rapidement trouvé sa place à Saint-Boniface, s’impliquant activement dans diverses associations, comme l’équipe 68.

Saint-Boniface de Genève en quelques dates

1881-1984: 1ère célébration de la communauté germanophone Saint-Boniface avec l’abbé Gaspard Blanchard à la rue de l’Arquebuse. Puis déménagement dans la Vieille-Ville à la rue Jean Calvin.
1885: fondation du «Gesellenverein», association d’ouvriers et de compagnons du travail.
1916-1925: le Père jésuite Wilhelm Geser, de Gossau (SG), prend la direction de la communauté St-Boniface. Plusieurs jésuites lui succèderont au fil du temps. Fondation de deux associations féminines et de la pension pour jeunes filles, et du «Jungmännerverein», qui deviendra par la suite le Kolping, une association catholique visant à aider les jeunes compagnons.
1927-1929: achat des parcelles de l’avenue du Mail et construction de la chapelle. Les religieuses de Menzingen prennent la direction de la Pension.
1930- 1974: différents collectifs liés à la communauté se créent: pour les mères de familles et pour les pères, de gymnastique, ainsi que le Team 68. La maison 14B pour personnes âgées est inauguré en 1961.
1972: les religieuses de Sainte Dorothée reprennent la direction de la pension de jeunes filles.
1975: le Team 68 et le Kolping fusionnent (Kollpingsfamilie Genf). La 1ère messe «Boni Sonntag» est introduite. L’évêque Pierre Mamie érige St-Boniface en paroisse pour les germanophones de Genève.
1988-1992: Départ des religieuses. La direction des foyers est confiée à des laïcs.
2007:  Mgr Pierre Farine dissout la Paroisse St-Boniface, qui devient une communauté pastorale (Kirchgemeinde) distincte du foyer pour étudiants St-Boniface. L’association Église Saint-Boniface est créée.

SD&C mai 2024

découvrez aussi...
Pas encore inscrit(e) à notre newsletter ? Ne ratez aucune actualité ni aucun événement à venir
Inscrivez-vous à la Newsletter !
Intentions de prière
20/05 ─ Jean-François Maman Marie,je vous en supplie,priez votre fils Jésus,pour que je trouve rapidement des clients.Amen.418/05 ─ Debora Chers frères, Je vous prie de prier pour ma famille et moi afin que nous puissions surmonter un grave problème qui nous affecte. Que le Seigneur nous aide dans notre travail pour que nous ne manquions jamais de rien et qu'il nous aide à sortir définitivement de la spirale négative dans laquelle nous nous trouvons depuis des années. Je vous remerci317/05 ─ Marie chantal Seigneur , vierge Marie et tous les saints je vous demande de prier pour notre famille , nous sommes malades depuis 8 mois , épuisé par les douleurs et avons besoin d’aide , ainsi que tous nos frères et sœurs de la prière. 🙏 Merci de prier pour nous , kathalyn , Thierry , Chantal malade. Amen 415/05 ─ Paul Je supplie fortement la Vierge Marie et le Sacré Cœur de Jésus de m'envoyer leurs grâces et leurs protections et leurs bénédictions et que je récupère ma maison et que je reçois une promotion et augmentation de mon salaire et que je reçois beaucoup d'argent pour payer mes dettes et que Sherine me retourne avec grand Amour pour qu 'on se marie 412/05 ─ Veronique Bellemare Seigneur Dieu, je te demande de me guerir de ma lombalgie et de l<obesite, ainsi que de mes jambes qui enflent et de mes problemes de vision. Amen1612/05 ─ Pierre Seigneur, Sainte Marie, Aidez moi à être juste, bon et beaucoup moins ego-centré. Pierre508/05 ─ Candice Dear Mama Mary and to the holy family,i am sending this prayer for my brother John Patrick that died in a motorcycle accident last 2019 at thé âge of 17yo,Praying to his soul in heaven for his 5yrs death anniversarry this 18 of May and to all thé souls in purgatory....amen405/05 ─ Davide Protège Ô Seigneur les enfants et les aînés de nos familles. Donne-nous ton amour et rends-nous des bâtisseurs de paix. 905/05 ─ Alphonse Jésus Miséricordieux je te prie prie pour mes tantes Akamse Marie et Mbede Marceline qui souffrent de cancer ainsi que tous les malades 703/05 ─ Pierre-Yves Dieu Père, par le Saint Nom de Jésus et l’intercession de Joseph et Marie, guérie le cœur de Sonia, délivre la de ses traumatismes et de ses angoisses, et renouvelle notre amour afin que nous formions une famille sainte qui te glorifiera. Amen 6