Faire un don
Vous êtes ici Accueil > Toutes les actualités > Actualité > HANDICAP : COMMENT FAVORISER L’INCLUSION ?

HANDICAP : COMMENT FAVORISER L’INCLUSION ?

« J’ai quitté ma paroisse, car je ne comprenais plus rien du tout ! ». « Les gens ne savent pas comment s’adresser à nous et ne connaissent pas nos besoins », Janine et Wally ont deux points communs : elles sont malvoyantes et/ou malentendantes et elles sont très investies dans leur paroisse. Elles décrivent, sans rancune, les obstacles que leur handicap pose à une pleine participation à la vie de l’Église.
Nicolas Baertschi, animateur pastoral de l’Église catholique romaine à Genève, a dédié son travail diplôme au terme de la FAP (Formation d’animateurs pastoraux) à « L’inclusion et la participation des personnes avec handicap visuel et/ou auditif dans les communautés chrétiennes ». Engagé à 80 % dans l’Unité pastorale Carouge-Salève-Acacias, il est mandaté à 20 % pour favoriser la participation des personnes malvoyantes et/ou malentendantes dans la vie de l’Église. Dans cet entretien il présente les enjeux de sa démarche.

Parlez-nous de votre démarche. En quoi consiste-t-elle ?

Nicolas Baertschi : Le projet souhaite sensibiliser les communautés des Unités pastorales à la présence de personnes handicapées en leur sein et notamment les personnes malvoyantes et/ou malentendantes (PMM).  Mon désir est de créer des possibilités de dialogue entre les PMM et les personnes de la communauté, en particulier les responsables. Cette démarche a pour objectif d’introduire les communautés paroissiales au vécu et aux conséquences que provoquent ces handicaps « invisibles », notamment dans la vie quotidienne et dans les relations sociales. Puisqu’il est souvent invisible, ce handicap est mal connu. Et il m’a paru utile de rencontrer chaque équipe pastorale du canton de Genève, afin de les sensibiliser à cette problématique. Je désire donner une impulsion pour que les responsables des communautés, avec l’aide des personnes concernées, rendent les activités dans leurs églises accessibles aux PMM.

D’où vient votre intérêt pour cet enjeu ?

En travaillant à l’Union centrale suisse pour le bien des aveugles (UCBA) avec des personnes malvoyantes et malentendantes, j’ai rencontré une paroissienne de Genève. Elle avait entrepris des démarches auprès de son curé en exprimant ses besoins et en essayant de lui faire comprendre son handicap visuel et auditif. Comme ergothérapeute, je suis allé faire une évaluation de l’accessibilité de l’église et de la situation. Le refus du curé de mettre en place nos propositions m’a interpellé et donné envie de sensibiliser plus largement les responsables de nos paroisses.

Quels sont les obstacles à la participation des PMM dans la vie de l’Église ?

Les PMM rencontrent des difficultés à s’intégrer dans les communautés paroissiales. Elles ont de la peine à suivre les célébrations, à participer aux réunions, aux activités, à obtenir des informations et à faire entendre leurs besoins aux responsables des communautés. Méconnu, le problème n’est pourtant pas négligeable. Au sein des communautés paroissiales de Genève la proportion de personnes âgées est en effet importante et selon l’Office fédéral de la statistique 11 % des personnes de plus de 65 ans ont un déficit visuel et 13 % un déficit auditif. Cela signifie qu’une partie non négligeable des paroissiens âgés souffre d’un handicap visuel et/ou auditif.

Quel est l’accueil des paroisses du canton à votre démarche ?

Cela dépend. Les responsables d’Unité pastorale ont une réceptivité variable à ce projet, et il est vrai qu’ils ont beaucoup à faire sur le terrain. J’ai vécu de très beaux accueils et vu des personnes vivement intéressées par ce projet. Il y a aussi des personnes accueillantes mais qui ne donnent pas ou peu suite après une première visite. Il y a par ailleurs des personnes qui ne sont pas intéressées par ce projet, ni à me recevoir. Ma démarche commence toujours par une prise de contact avec le curé modérateur de l’unité pastorale. Puis dans un deuxième temps, si cela est possible, je rencontre l’équipe pastorale pour proposer : le film «  Malvoyant et/ou malentendant en paroisse », un apport théorico-pratique et enfin une réflexion sur la possible mise en place d’actions en faveur des PMM dans leur communauté.

Quelle solution proposez-vous  ?

Je propose toujours une rencontre entre les responsables et les PMM de leur communauté. Cela permet de connaître les besoins de tous. En effet, les besoins sur le terrain varient en fonction des personnes concernées et de l’environnement paroissial. Par exemple, une communauté n’aura pas les moyens de financer une boucle magnétique ou un éclairage. Une autre aura besoin de créer du lien avec les PMM de la communauté. Une troisième voudra expérimenter une sensibilisation aux conséquences du handicap des PMM. Une quatrième prendra conscience qu’il serait bon de former les intervenants des célébrations à l’utilisation du matériel technique ainsi qu’à l’élocution, etc.

Dans un deuxième temps, en fonction des besoins et des demandes, je peux évaluer l’accessibilité des lieux de cultes, proposer des aménagements environnementaux et techniques (éclairage, sonorisation), permettre une réflexion sur l’accessibilité des informations paroissiales (communication adaptée, documents accessibles, etc.). Des sensibilisations et/ou des cours peuvent être organisés pour toutes les personnes qui ont un lien avec les PMM. Ces sensibilisations consistent à se mettre à la place des PMM en simulant leur handicap et en réalisant des activités.

Il y a aussi des principes à respecter pour permettre aux PMM de participer. Par exemple, pouvoir lire sur les lèvres nécessite que les visages et les lèvres des orateurs soient toujours visibles et éclairés. Mais cela ne suffit pas, il est aussi souhaitable que les orateurs parlent lentement et distinctement.

Quels sont les principaux obstacles à leur mise en place ?

L’obstacle principal reste le manque d’intérêt et/ou le manque de temps des responsables et de leur communauté à entrer dans un tel projet. Un autre obstacle se trouve au niveau des PMM. Il ne leur est pas toujours facile d’assumer leur handicap. Certains préfèrent le cacher pour ne pas être considérés comme une personne handicapée.

Les personnes malentendantes et/ou malvoyantes sont-elles partie prenante de la démarche ?

Cela dépend de la capacité de chaque PMM à s’engager et à s’exposer au regard des autres. Toutefois, la collaboration avec les PMM rencontrées dans les communautés a une place centrale dans le projet. Mon approche souhaite mettre les personnes handicapées au centre afin d’élaborer des propositions ajustées à la réalité des personnes concernées. Un des objectifs du projet est donc de créer un dialogue entre les PMM de la communauté et les membres de l’équipe pastorale, afin d’inclure les PMM dans les réflexions et les prises de décisions de l’équipe pastorale lorsque cela concerne leur handicap et nécessite leurs compétences.

Je crois que les personnes handicapées ont le potentiel de faire vivre à leur communauté une rencontre avec le Christ. Elles offrent aussi la possibilité de le servir. En effet, les personnes en situation de handicap sont capables de transformer le coeur et le regard des autres grâce à leur vulnérabilité. C’est pourquoi je souhaite que la réalisation de ce projet soit une source d’épanouissement et de transformation intérieure proposée à toutes les personnes de nos communautés, et plus largement, à toute l’Église.     Propos recueillis par Sba

 

Entretien paru dans le Courrier pastoral n° 2, février 2022

Pour en savoir plus, vous pouvez regarder la vidéo de présentation réalisée par Nicolas Baertschi

 

Photo en  « Une » – handicap Église  inclusion  Karl Fredrickson on Unsplash

 

 

découvrez aussi...
Pas encore inscrit(e) à notre newsletter ? Ne ratez aucune actualité ni aucun événement à venir
Inscrivez-vous à la Newsletter !
Intentions de prière
16/07 ─ Anne Marie Mon Dieu sauver moi de tout ce que j endure des difficultés et du mal que l on nous fait aider Mon fils à avoir des enfants avec sa copine pour construire une vie de famille protéger nous du mal aider nous à trouver la paix l amour mon Dieu que j aime Amen 115/07 ─ Josefine Seigneur notre Dieu je te supplie fait que mon mari trouve un excellent travail. Qu'il soi béni et épanoui. Que tous ceux qui lui veulent du mal ennemis visibles ou invisibles personnes proches ou éloignées de lui ne puissent pas l'atteindre. S'i il a été atteint qu'il soit guéri et purifié. Seigneur je te prie pitié écoute moi pitié exauce moi. 114/07 ─ Donald Nôtre père qui est au cieux, Par cette prière je demande pardon pour ma vie de pêcheur et implore ta miséricorde et ton assistance dans les moments de faiblesse. Père je confi entre tes mains mon processus de recrutement à Société Générale.Que je sois le candidat retenu et que cette opportunité contribue à la réalisation de mon projet professionnel113/07 ─ Laurie Prière pour que Thomas puisse revenir que le Seigneur touches son cœur Que le Seigneur enlèves toute colère et rancune et égo en lui Je vous remercie infiniment Amen113/07 ─ Juliette Ô Vierge Marie, je t’en supplie, soulage un peu les douleurs de Lucie, notre maman et allège un peu sa peine, dans l’épreuve de la maladie. Je remercie tous ceux qui auront la gentillesse d’entrer en union de prière pour sa guérison. Amen113/07 ─ Charlotte Carine edwige Seigneur merci pour tout ce que tu fais pour moi depuis ma naissance jusqu'à ce jour, veille de jour comme de nuit sur yinkeu ridy Sharon, yinkeu ayo Darla Chanelle, yinkeu Tounchoua chaguy rolls, sur jie Mejou sazang oscar ghislain que toute la gloire te revienne à toi seul.113/07 ─ Marie Dieu Créateur, Sainte Marie, Sainte Rita, protégez ma santé pour que je puisse accompagner mon jeune fils le plus longtemps possible. J'aurai 5 chirurgies ces prochains mois pour réparer mon coeur et mon aorte, faites que je vive jusqu'à ces opérations et que mon rétablissement soit le meilleur possible. Bénissez ma famille dans cette épreuve. Amen109/07 ─ Sarah Je demande une prière car je suis en FIV PMA car problème de chromosomes chez mon mari, Sur 15 follicule, il y avait 12 follicules matures et trois pas assez mature. Du coup ils ont mis en culture les 12 pour voir jeudi ou vendredi lesquels se transforme en embryon et sans mauvais gène et j'ai tellement besoin de vos prières. Je prie 405/07 ─ Koffi adjoumani Olivier Seigneur jésus christ notre Dieu je te confie mon examen BTS qui se déroule ce 22 juillet 2024 . Seigneur mon Dieu protège moi guide moi dans la sagesse. 204/07 ─ LUC MAGLOIRE SEIGNEUR AIT PITIÉ DE MON PETIT FRÈRE GUY MARTIAL, QUI EST GRAVEMENT MALADE. PAR TA PUISSANCE ET TON POUVOIR OPERES TES MIRACLES DE GUÉRISON . AFIN QU'IL RECOUVRE SA SANTÉ , ET QU'IL NOUS REJOIGNE COMME A L’ACCOUTUMÉE . AIES PITIÉ DE SA FEMME , ET DE NOTRE PETIT FRÈRE QUI EST A SON CHEVET AU QUOTIDIEN. DONNE LEUR LE COURAGE ET LA FORCE .3