Faire un don
Vous êtes iciAccueil > Toutes les actualités > LIVRE: LE 21 JUIN 2018 LE PAPE ÉTAIT À GENÈVE

LIVRE: LE 21 JUIN 2018 LE PAPE ÉTAIT À GENÈVE

En ces jours de confinement, le contraste est saisissant. Il y a bientôt deux ans, le 21 juin 2018, 37.000 personnes était réunies à Palexpo pour la messe célébrée par le pape  François.  Un livre Pape et pèlerin, François à Genève (Éd. Slatkine) revient sur cette journée inoubliable. Les auteurs, l’ambassadeur catholique Pierre-Yves Fux et la théologienne protestante Elise Cairus racontent le pèlerinage œcuménique du Saint-Père heure par heure, avec des photographies inédites, le récit des préparatifs et des coulisses et le texte intégral des discours. Interview.

Comment est née l’idée d’un tel livre et comment avez-vous travaillé pour l’écrire?

Pierre Yves Fux (PYF): En 10 heures, les faits mémorables ou touchants n’ont pas manqué. Je m’inspire d’un collègue et ami chypriote, Georges Poulidès, qui il y a dix ans organisa la visite de Benoît XVI sur son île, et la documente dans un livre. Mais comme la visite genevoise fut œcuménique, le regard d’une théologienne protestante genevoise devait s’ajouter au mien !

Elise Cairus (EC) : Du fait de la distance géographique entre nous, nous avons procédé par « ping-pong », chacun ayant son « dicastère » rédactionnel. Quelques rencontres de travail eurent lieu, sur la Treille et au pied de la cathédrale… Nous aurions dû nous revoir à la sortie du livre, au COE et à Rome… mais ces échéances sont repoussées à des temps meilleurs.

A qui s’adresse en premier lieu le livre ?

EC : D’abord à toute personne qui a pris part à la journée du 21 juin 2018. Il constitue un album-souvenir, avec des photos et des anecdotes inédites sur ses coulisses. Qui veut approfondir l’histoire de Genève et des visites papales y trouvera de quoi satisfaire sa curiosité. La dimension théologique n’est pas oubliée, pour qui s’intéresse à l’œcuménisme.

PYF : J’aimerais que notre livre parvienne aussi à ceux qui n’ont pas pu être présents. J’ai senti un grand intérêt auprès des vaticanistes, des diplomates étrangers et de simples fidèles. Cette rencontre de représentants de tout le monde chrétien avait et conserve une portée universelle.

Le livre relate en détail les préparatifs, en 78 jours, de la visite du pape et chaque instant de ce voyage apostolique de 10 h à Genève. Quels détails et informations que vous ignoriez vous ont-ils le plus surpris ?

EC : J’ai été frappée par le minutage des diverses rencontres. En amont, on n’imagine pas tout le travail, tous les échanges qu’une telle visite requiert ! Rien n’est laissé à l’improvisation. Ou presque ! Car lorsque François est arrivé en papamobile avec un peu d’avance dans Palexpo, il a provoqué la surprise parmi les 37’000 fidèles ! J’ignorais aussi que des télégrammes étaient envoyés en vol aux dirigeants des pays survolés par l’avion papal.

Ambassadeur Fux, vous avez œuvré pour que celle visite se réalise. Dans le livre on apprend que plusieurs acteurs avaient adressé une invitation au pape pour une visite en Suisse. Comment expliquez-vous le choix d’effectuer un pèlerinage œcuménique à l’occasion des 70 ans du Conseil œcuménique des Églises ?

PYF : Trois conseillers fédéraux (en 2015, 2016, 2017) ont répété au Pape qu’il était le bienvenu. Le cardinal Koch, qui a écrit la préface de notre livre, espérait qu’en plus de ses rencontres bilatérales avec les leaders orthodoxes et protestants, François visite le COE. Paul VI et Jean-Paul II avaient déjà visité Genève. François les a suivis en innovant : renonçant à l’ONU, il a mis l’œcuménisme au centre. Mais sa rencontre avec les Suisses ne s’est pas limitée au tapis rouge, avec deux entretiens politiques et la messe de Palexpo. Pourquoi ? Peut-être parce que notre nation, qui a perduré et s’est construite malgré des fractures confessionnelles, est habitée par cet « esprit d’unité » et de paix, que porte aussi le mouvement œcuménique.

Élise Cairus, vous êtes théologienne protestante, qu’a signifié pour vous ce pèlerinage œcuménique ?

EC : J’y ai simplement vu la visite du berger de l’Eglise catholique au reste du troupeau chrétien rassemblé par le Berger des bergers, le Christ.

Avez-vous participé à la messe et pourquoi ?

EC : Oui, j’y tenais. D’abord pour vivre un moment historique et de foi. C’est à l’invitation du Christ que l’on répond lorsque l’on assiste à un service religieux. Ensuite, la personne du Pape François me touche beaucoup, particulièrement à travers son « apostolat de l’oreille », cette disposition à donner de son temps pour entendre et écouter les difficultés de son prochain blessé et souffrant.

Si vous deviez retenir un geste de cette journée du pape à Genève, lequel vous a-t-il le plus touché?

PYF : Dans tout ce dont j’ai été le témoin, il y a les premiers et le dernier des mots prononcés à Palexpo. « Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit »… François parle en français, chose rarissime, il se fait proche. Presque aussi rare est l’ « Arrivederci ! » final, qui m’a semblé un cri du cœur : sa joie d’être avec nous et sa volonté de continuer ce pèlerinage.

EC : Peut-être la bénédiction d’un des panneaux de la mosaïque du Chemin de Joie placés dans divers lieux de culte du Canton, représentant la descente du Christ aux enfers, destiné à la chapelle de Champ-Dollon. François a manifesté son souci pour les détenus, absents mais sans doute en communion. En ce temps de confinement planétaire dû au covid-19, ce geste prend encore une autre dimension et nous rappelle l’importance de la prière et de la communion mutuelle, dans le Christ présent dans notre isolement.

Le pape a qualifié sa visite à Genève de « journée de rencontres », le COE a parlé de moment « historique » et le cardinal Kurt Koch, dans la préface du livre, d’ « évènement inoubliable ». Et vous comment définissez-vous ce pèlerinage de François à Genève. Après presque deux ans, qu’en reste-t-il ?

EC : Il est juste de parler d’une journée de rencontres. C’est bien là l’essentiel :
Marcher pour prier et travailler ensemble, comme le rappelle la devise de ce pèlerinage. L’œcuménisme ne peut pas se passer de la rencontre.

PYF : De ces belles rencontres, il reste des souvenirs très vivants, des paroles fortes à relire, et un message. Bien des gestes œcuméniques ont suivi cette visite qui, visiblement ou non, y a contribué. Le Notre Père a été dit au COE dans de multiples langues, puis commenté durant l’homélie à Palexpo. Dans l’angoisse du 25 mars dernier, à midi, cette même prière a uni les chrétiens de toute confession, à l’initiative de François : « Notre Père… délivre-nous du mal ! ».

Propos recueillis par Sba, Courrier pastoral mai 2020

 

 

Continuons ensemble à œuvrer
pour nos prochains :

Apporter mon soutien

découvrez aussi...
Pas encore inscrit(e) à notre newsletter ? Ne ratez aucune actualité ni aucun événement à venir
Inscrivez-vous à la Newsletter !
Intentions de prière
25/07 ─ Briner paula Pour tout les malades seigneur prend pitié..223/07 ─ Olivia Priez pour moi s'il vous plaît, j ai raté le bac deux fois il y à 17 ans maintenant et je vais le repasser une troisième dans quelques semaines. Je viens vous demander de l aide spirituelle afin que je puis le décrocher avec la grâce de DIEU. Et que cette pandémie qui perturbe le monde soit éradiquée que DIEU nous protège. AMEN323/07 ─ Vincent Il y a plus d’un an, j’ai fait un burn-out dû à du harcèlement moral sur ma place de travail. En dépression, je souhaite retrouver Confiance en Moi et Énergie de Vie pour cette fois me mettre aussi au service de la Communauté. Merci de prier pour moi.220/07 ─ Emanuele Pour notre cher ami André, atteint dans sa santé et souffrant dans son lit aux hug . Christ , toi qui as connu la passion de La Croix donne lui ton soutien dans sa souffrance . Sainte Vierge donne la force à ses frères et à sa famille et amis pour affronter cette maladie soudaine. 1119/07 ─ peter Je vous prie de prier pour moi, je suis dans le péché et j’ai beaucoup de peine à m en sortir. Priez que dieu me donne l’humilité et la confiance en sa misericorde et pour la paix soit dans mon ame. Priez pour que mes scrupules prennent fin et que je puisse marché dans le chemin de dieu sans peur. Amen916/07 ─ Baptiste Frères et soeurs en Christ, - je voudrais des prières pour trouver un emploi, un logement et une formation en Bretagne. Pour que ma famille se convertisse et que mon mariage soit restauré. Pour que je trouve une bonne église ! Soyez bénis !608/07 ─ Pauline Je prie pour Claudie partie cette nuit rejoindre le seigneur après des années de maladie, qu'il puisse reposer en paix et être acceuillie au royaume de Dieu 1008/07 ─ Ricardo Mon seigneur, j'aimerais que tu m'aides à retrouver la femme que j'aime tant partie il y a plus d'un mois. Je suis convaincu que c'est la femme de ma vie et que nous avons encore beaucoup de chemin devant nous. Alors s'il te plaît, pourrais-tu faire en sorte à ce qu'elle revienne. Amén807/07 ─ Marie Je vous remercie de prier pour moi svp car ma situation au travail devient difficile pour moi, mon chef ne me soutient pas et mes collègues m'ignorent et ne sont pas bienveillants avec moi. J'en souffre vraiment et je souhaite vivement changer de service ou de travail. Dieu guide moi et ouvre moi des portes très prochainement stp. Amen706/07 ─ Gabriel Pour le Pape Francois. Pour Diane et pour moi. Pour mon travaille et pour mes companions de travaille. Pour Lidia, Sergio,Amalia,Ariel, mes freres,mes amis, Ignacio, Sebas, Mario, Cosentino, Diego, Maya,Teo. Pour Europe, Etats Unis,et pour Argentina. 8