Faire un don
Vous êtes iciAccueil > Toutes les actualités > Au quotidien > PORTRAIT DE CHEZ NOUS : ANGÈLE HABIYAKARE

PORTRAIT DE CHEZ NOUS : ANGÈLE HABIYAKARE

L’Eglise est composée de nombreux visages. Aujourd’hui nous vous proposons le portrait d’Angèle Habiyakare, paroissienne de l’Unité pastorale Rives de l’Aire.

Angèle suggère que nous nous retrouvions au jardin Quedan à Perly, sur la route de Certoux. Elle aime cet endroit, un lieu où elle a grandi et vient se ressourcer, où elle apprécie la vue et la proximité avec la chapelle. Ce paysage la transporte au Rwanda.

Portrait d’Angèle

Après une semaine d’un défilé intense d’examens, 2ème année du Bachelor en physique, c’est le premier jour de vacances, mais Angèle est déjà occupée à préparer le camp scout des deux semaines à venir. Si elle fait le choix de répartir ses études sur quatre ans, c’est pour honorer, avec conscience et fidélité, ses engagements bénévoles.

…2e année de bachelor et des engagements bénévoles

Portrait d'Angèle

Portrait d’Angèle Habiyakare. Elle montre un objet traditionnel taillé en bois : Icyansi, dans lequel on met du lait.

Là, elle vient de terminer sa participation au comité du bicentenaire de la commune de Perly. Elle se reconnaît également une sensibilité particulière pour les personnes en situation de précarité, pour les sans-abris, dont elle s’est occupée lors du confinement. Elle relève que cela vient de l’exemple de ses parents, très engagés pour la cause des injustices liées au génocide du Rwanda.

Pourquoi je me lève le matin ?

A la question : pourquoi je me lève le matin ? Angèle répond que cela dépend des jours, de sa motivation, de son humeur. Mais elle préfère saisir chaque journée dans ce qu’elle a à offrir et, à la fin, se réjouir de ce qui a été vécu, de ce qui a été accompli, grâce aux moments de rencontres et de dialogue. C’est de son père qu’elle tient cette pratique de relecture.

Ce qu’Angèle met derrière un évènement marquant, ce sont simplement les personnes qu’elle rencontre au quotidien. Elle aime être à leur écoute, se nourrir de leurs réflexions philosophiques, de leur vision du monde. Grâce à ces liens, Angèle dit avoir grandi en confiance et avoir acquis une certaine maturité. C’est pour elle un lieu d’éveil, une source d’inspiration pour ses choix de vie.

Le Rwanda

Ses parents font partie de ces personnes qui ont survécu aux évènements tragiques du Rwanda. Habités par une foi à déplacer les montagnes, avec audace et persévérance, ils se sont engagés pour que justice soit faite. Odette, la maman, a toujours été là pour promouvoir la justice, pour aider les autres. Ses travaux commencent à porter du fruit et à être reconnus, non pas pour elle-même, mais pour d’autres qui ont sauvé des vies. Ayant perdu tous les membres de leur famille, le couple en fonde une nouvelle. Ils se tiennent ensemble.

Aînée de quatre enfants

Aînée de quatre enfants, née en Suisse, Angèle est reconnaissante à ses parents d’avoir fait le choix de privilégier la famille à la carrière. Elle relève que c’était important pour eux de prendre part à l’épanouissement de leurs enfants, de souhaiter les accompagner dans leur croissance, de les éveiller à leurs propres ressources, de leur donner les outils pour affronter la vie. Angèle parle de parents courageux.

Des parents courageux

La vie continue malgré tout comme une mission relève Angèle. On l’a toujours senti, toujours compris que c’était comme ça. Nos parents nous ont raconté l’histoire avec un certain calme et cela nous a fortifiés dans notre capacité à vivre. Elle parle d’eux avec fierté, respect et admiration. Elle souligne la chance d’avoir des parents aussi engagés.

Quel est donc cet objet que tu amènes ?

C’est un objet traditionnel taillé en bois : Icyansi, dans lequel on met du lait et précisément du lait caillé : Ikivuguto. Sa fabrication relève d’une démarche spirituelle dont le rituel est ancestral, accompagné d’une berceuse pour les enfants sur le lait. Pour que la préparation d’Ikivuguto réussisse, il est nécessaire d’être habité par un certain calme, souligne Angèle. Le lait est signe de bénédiction, d’ailleurs, la vache, Inka, au Rwanda est très importante, si importante qu’on ne peut pas faire plus grand cadeau lors d’un mariage. Angèle fait le lien avec la référence biblique où Dieu entraîne son peuple là où coule le lait et le miel. Elle-même nourrie au lait maternel, jusqu’à ses 18 mois, elle expérimente, aujourd’hui encore, la sensation de son goût lorsqu’elle ressent la faim.

Les origines

Cet épisode sur le lait renvoie Angèle a ses origines. Elle reconnaît à la Suisse les mêmes paysages tout en montagnes et en collines. Elle y trouve une similitude dans l’atmosphère. Angèle dit que la Suisse est le Rwanda de l’Europe et que le Rwanda est la Suisse de l’Afrique. La vache fait le lien entre les deux cultures.

A 12 ans, elle découvre le pays de ses origines. Avec le recul, elle se rend compte qu’elle était trop jeune pour réaliser l’ampleur de la situation. Elle reste cependant marquée par la rencontre de quelques membres survivants de la famille. Ce n’est que plus tard, en écoutant des témoignages et en rencontrant des personnes ayant vécu ce génocide, qu’Angèle a pris conscience de la réalité des faits, qu’elle s’est éveillée à ce qui fait la source de ses racines. Elle regarde la situation du Rwanda avec des yeux neufs, se réjouissant de l’état de paix qui y règne, actuellement, permettant la reconstruction du pays et la réconciliation des habitants, grâce au gouvernement en place. Contrairement à l’Ukraine, elle a le sentiment que le Rwanda a été abandonné par la communauté internationale, mais espère qu’on arrivera à tirer des leçons de cette situation pour le futur.

Et la foi… où en es-tu à 20 ans ?

Je ne l’ai pas toujours eue, dit-elle. A la recherche d’une spiritualité qui fait sens et mue par la curiosité, Angèle choisit au collège le cours en option sur la philosophie des religions. Elle apprécie le semestre sur l’athéisme, qui ouvre le dialogue sur les différentes religions, sur le monde, sur la perception de la foi dans les différentes époques et sur le plan institutionnel. Angèle découvre qu’on est rattaché à la même sensibilité et que l’institution est là pour accompagner les croyants. Elle réalise que si les formes d’interprétation sont différentes, l’Esprit se manifeste dans toutes les religions et que chacun le perçoit et l’entend à sa façon.

Une famille catholique pratiquante

Si Angèle baigne dans une famille catholique pratiquante, elle n’a jamais été forcée. Seules les fêtes importantes devaient être honorées : Noël, Pâques, Pentecôte. Pour elle, la messe c’était plutôt ennuyeux ; elle ne comprenait pas. Petite, elle accompagne régulièrement son père à la messe, en latin. Cela suscite chez elle de l’émerveillement. Même si elle ne comprend pas, petit à petit, quelque chose de cette expérience spirituelle s’imprègne en elle, et un jour Angèle s’interroge. Elle se dit que s’il y a autant de gens qui vont à la messe, c’est qu’il doit y avoir quelque chose. La curiosité l’entraîne et s‘y rend de temps en temps.

Progressivement, elle comprend la structure de la messe et saisit le sens spirituel de la démarche. Puis, elle rencontre des jeunes qui lui ouvrent des horizons nouveaux. Maintenant je vais à la messe pour comprendre les textes dit Angèle, qui a lu la bible du début à la fin, d’ailleurs sans bien tout comprendre.

Aujourd’hui, elle relit ces textes autrement, en y cherchant du sens. Sollicitée pour faire la lecture à l’église, progressivement, elle prend de l’assurance dans sa façon de parler en public. En effet, elle proclame la Parole de Dieu avec aisance. Elle dit que c’est l’art oratoire de Jacques Brel qui l’a inspirée pour cultiver cette capacité de présence. Elle goûte aux textes de ses chansons parce qu’il n’y a pas d’utopie, aucune fausseté, que du réel, aime-t-elle à relever. Angèle dit ne jamais avoir été forte à l’école pour la lecture, cela lui faisait peur. Mais, depuis toute petite son père lui apprenait à lire avant même l’apprentissage de la lecture. On n’apprend pas tout à l’école souligne-t-elle.

L’horizon est devant

Angèle dit encore avoir beaucoup de choses à découvrir, rien n’est acquis, l’horizon est devant. A la fin de notre entretien, Angèle réalise que c’est par des éveils qu’elle a beaucoup progressé. En effet, ce mot est revenu comme un refrain à chacun des chapitres évoqués.

Aider les autres

Elle imagine sa vie dans l’aide : aider les autres est pour Angèle plus qu’une évidence c’est un besoin vital, à tel point, qu’elle ressent un manque, lorsqu’elle ne peut pas être au service du prochain dans le besoin. Je termine ce portrait avec l’intuition que cette notion d’altruisme a de l’avenir. Angèle en est un témoin. L’alchimie entre son désir viscérale et sa formation en physique se fera au fil du chemin.

PORTRAITS DE CHEZ NOUS Témoignage recueilli par Catherine Menoud (août 2022)

Tags : #Portrait

Continuons ensemble à œuvrer
pour nos prochains :

Apporter mon soutien

découvrez aussi...
Pas encore inscrit(e) à notre newsletter ? Ne ratez aucune actualité ni aucun événement à venir
Inscrivez-vous à la Newsletter !
Intentions de prière
21/11 ─ Kathia Seigneur je viens à toi telle que je suis, tu connais les douleurs et mes faiblesses et tu sais ce que je traverse en ce moment !Je te demande de mettre ta main dans ma vie et dans mes finances... Oeuvre pour que tous les problèmes se règlent tant sur le plan personnel que financier, j'ai tellement besoin de toi ! Merci pour ta présence dans ma vie1421/11 ─ Lou Seigneur je te demande pardon pour tout et merci pour toutes graves accordees…Stp fais que le travail de ma fille cadet se passe bien et surtout que ma fille aînée trouve un travail et trouve l’amour de sa vie .Stp qu’elle trouve quelqu’un qui a de la foi qui aime l’église et aime prier .Merci seigneur merci 🙏🏾 617/11 ─ Edith Action de grâce au seigneur pour tes bienfaits dans ma vie, par l lntercession de la vierge marie je lui confie mon époux, mes enfants ydo aqil, ydo cheibane et ydo irfane. Assistance et protection par l intercession de notre Dame de toute grace pour la nomination de mon époux, mes projets en cours et les études de mes enfants.417/11 ─ Edith Seigneur nous te prions par l intercession de notre Dame de montligeon pour routes les âmes du purgatoire, que par la miséricorde de Dieu apportexleur Léa lumière sans déclin. Nous te prions aussi poir toutes les personnes qui ont été trahie par leur proche, amis et connaissance. Fortifie les afin de pouvoir comprendre cette trahison.516/11 ─ Jacqueline Mon Dieu j'ai besoin de toi car je souffre trop de cette maladie, je n'en peux plus, je n'ai ni repos le jour comme la nuit, les douleurs sont atroces, je vis seule, je commence à douter de ma foi, j'ai besoin de la prière des autres pour me soutenir car Jésus a dit : là où il y a deux personnes qui prient à mon nom, je suis là , 516/11 ─ Grace Divine Père,il est probable que je souffre d'une insuffisance cardiaque (ce qui m'empêche de respirer normalement et me fait être fatiguée depuis des années) qui aurait entraîné d'autres pathologies.Je te prie mon Dieu afin que tu guérisses la cause de cette insuffisance et tout ce qu'elle a entraîné,afin que je respire désormais bien et je sois en santé 313/11 ─ Françoise Mon Dieu, accompagne et soutiens ma petite sœur dans les moments d'angoisse et de dépression qu'elle connaît. Ne la laisse pas succomber au découragement. Redonne-lui la confiance et la joie de vivre en enfant de Dieu. 413/11 ─ J Seigneur, A travers nos épreuves, rend-nous solidaires les uns des autres. Amen511/11 ─ Brou André Frères et sœurs dans le Christ avec vous je rends grâce au Seigneur pour l aide l assistance et la protection qu Il apporte à mes enfants. Rendons Lui grâce pour le succès de ma fille Angèle à sa soutenance de thèse et confions Lui le résultat du concours de Fernand. Seigneur que ta volonté soit faite 309/11 ─ Yves Seigneur, je vous rends grâces pour nos victoires dans l'adversité. Je vous confie Maeva ma fille qui ne vous connait pas assez et qui ne sait pas que vous pourvoyez à nos plus petits besoins. Aidez la dans tous ses projets et surtout touchez son cœur pour lui donner le paix du cœur et la confiance en soi. Merci, Seigneur.2