Faire un don
Vous êtes iciAccueil > Toutes les actualités > HOMÉLIE DU 10 mai 2020 : 5ÈME DIMANCHE DE PÂQUES

HOMÉLIE DU 10 mai 2020 : 5ÈME DIMANCHE DE PÂQUES

L’abbé Elvio Cingolani , curé modérateur de l’ Unité pastorale Plateau,à Genève, nous propose l’homélie de ce 10 mai 2020, 5ème Dimanche de Pâques.

Lectures du 5ème Dimanche de Pâques

« Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jn 14, 1-12)

Chers amis, souvenez – vous : dimanche dernier nous avons lu les premiers versets du chapitre 10 de l’évangile de Jean. Il nous invitait à comprendre comment devenir de bons bergers à l’exemple de Jésus. Et nous avons compris que l’on ne doit pas escalader ou contourner l’enclos des brebis, mais passer par lui, qui en est la porte. Jésus devait préciser cela à ses auditeurs, car ils prétendaient être de bons bergers sans le reconnaître comme envoyé de Dieu, Fils du Père, qui donne sa vie pour sauver tous les êtres humains.

Aujourd’hui, le même évangile, mais 4 chapitres plus loin et dans un tout autre contexte, nous demande encore un effort de compréhension qui renouvelle et ajuste notre foi à la volonté de Dieu.

La première étape : croire en Dieu c’est croire en Jésus. Le Maître disait aux disciples qu’il était « le chemin, la vérité et la vie », c’est-à-dire celui qui conduit au Père qui est vérité d’amour et qui offre la vie éternelle. Jésus affirmait donc qu’il est l’égal de Dieu. Ailleurs il disait aussi qu’il est UN avec le Père. Pour certains auditeurs, cela équivalait à blasphémer, péché autrefois puni par la condamnation à mort. On peut comprendre alors comment les apôtres pouvaient être bouleversés par ces paroles ainsi que par celles qui annonçaient sa prochaine disparition. Mais Jésus les réconforte en leur disant qu’il ressuscitera pour aller vers le Père. Ensuite, il reviendra vers eux pour les prendre avec lui et pour être ensemble là où lui sera. Il est difficile pour nous de nous imaginer quels déplacements de foi, quel saut d’espérance les amis de Jésus doivent faire à ce moment-là. Ils doivent continuer de croire en Dieu, mais aussi à son Fils qui se trouve près de Lui.  
Oserais-je comparer cette épreuve que les apôtres subissent à celle que nous vivons ces temps-ci ? Touchés par une pandémie inattendue avec toutes les contraintes sanitaires qui nous sont imposées, nous avons de la peine à comprendre. Nous ne savons pas trop ce qui nous arrive sur le plan des relations sociales, familiales, professionnelles, et même sur la pratique religieuse… Et pourtant nous devons faire face, avoir confiance. Nous sommes appelés à continuer notre chemin de vie autrement, en nous adaptant, en luttant contre toutes les adversités et les peurs. En espérant qu’une fois la pandémie vaincue, nous retrouverons non pas le même mode de vie, mais une existence plus sobre, dépouillée du superflu, du gaspillage… Et une vie sociale basée davantage sur la fraternité.  

La deuxième étape : Jésus dit qu’il va vers le Père mais pas sans nous !  Les contemporains de Jésus, dont ses disciples, pensaient que Dieu était bon, miséricordieux, amoureux des êtres humains… mais aussi qu’il était inaccessible, lointain. Il fallait le craindre et respecter sa transcendance. Les paroles et les « œuvres » de Jésus révélaient au contraire un Dieu plus proche des humains, qu’il est comme un Père, un Papa. Sur ce point aussi les apôtres étaient appelés à déplacer les paramètres de leur foi. Ils devaient comprendre qu’en allant vers le Père, Jésus, solidaire de tous les êtres humains, « emmène » vers Lui, toute l’humanité, avec ses joies et ses peines. St-Augustin disait qu’ainsi se réalisait le « Christ total », c’est-à-dire le projet divin de toujours.  

D’aucuns pensent que Dieu a abandonné le monde, qu’il l’a oublié. Surtout en constatant la souffrance et la misère d’hommes et de femmes, habitant à l’autre bout du monde ou même dans notre ville, considérée comme l’une des plus riches du monde. Nous avons tous été choqués d’apprendre que des personnes résidant à Genève ont accepté d’attendre jusqu’à 3 heures de temps pour obtenir un colis alimentaire d’une valeur de 20 Francs, aux Vernets. Non, Dieu n’a pas abandonné le monde, car il nous a laissé la responsabilité d’en prendre soin. De venir au secours de nos frères et sœurs qui ont besoin de notre aide et de plus de justice. 

La troisième étape : Celui qui croit en Jésus fera les mêmes œuvres que lui.  Par cette expression, l’évangéliste ne se réfère pas d’abord aux miracles faits par Jésus, mais aux paroles et aux  gestes qu’il réalise en se référant à l’ « œuvre » du Père. Qui sont d’abord de libérer son peuple.  Les disciples de Jésus doivent là encore faire des déplacements de conviction énormes. Pauvres et démunis, comment croire qu’ils seront capables de faire les mêmes œuvres que Jésus ? Ils devront attendre avec confiance de recevoir ce que Jésus leur a promis : l’Esprit Saint, la force de Dieu. Ainsi ils seront associés, comme Jésus, à l’œuvre entreprise par Dieu pour libérer l’humanité de tout esclavage physique ou moral.

La fête de la Pentecôte n’est plus tellement loin. Que l’Esprit de Dieu nous donne à nous aussi de renouveler notre mission de disciples de Jésus.
Que nous puissions accomplir les mêmes œuvres que lui, dans un monde qui aujourd’hui encore se révèle dans toute sa fragilité.  

Elvio Cingolani, 10 mai 2020     

Crédit image homélie du 10 mai 2020: mosaïque du Centre Aletti                           

Tags : #homélie

Continuons ensemble à œuvrer
pour nos prochains :

Apporter mon soutien

découvrez aussi...
Pas encore inscrit(e) à notre newsletter ? Ne ratez aucune actualité ni aucun événement à venir
Inscrivez-vous à la Newsletter !
Intentions de prière
25/07 ─ Briner paula Pour tout les malades seigneur prend pitié..223/07 ─ Olivia Priez pour moi s'il vous plaît, j ai raté le bac deux fois il y à 17 ans maintenant et je vais le repasser une troisième dans quelques semaines. Je viens vous demander de l aide spirituelle afin que je puis le décrocher avec la grâce de DIEU. Et que cette pandémie qui perturbe le monde soit éradiquée que DIEU nous protège. AMEN323/07 ─ Vincent Il y a plus d’un an, j’ai fait un burn-out dû à du harcèlement moral sur ma place de travail. En dépression, je souhaite retrouver Confiance en Moi et Énergie de Vie pour cette fois me mettre aussi au service de la Communauté. Merci de prier pour moi.220/07 ─ Emanuele Pour notre cher ami André, atteint dans sa santé et souffrant dans son lit aux hug . Christ , toi qui as connu la passion de La Croix donne lui ton soutien dans sa souffrance . Sainte Vierge donne la force à ses frères et à sa famille et amis pour affronter cette maladie soudaine. 1119/07 ─ peter Je vous prie de prier pour moi, je suis dans le péché et j’ai beaucoup de peine à m en sortir. Priez que dieu me donne l’humilité et la confiance en sa misericorde et pour la paix soit dans mon ame. Priez pour que mes scrupules prennent fin et que je puisse marché dans le chemin de dieu sans peur. Amen916/07 ─ Baptiste Frères et soeurs en Christ, - je voudrais des prières pour trouver un emploi, un logement et une formation en Bretagne. Pour que ma famille se convertisse et que mon mariage soit restauré. Pour que je trouve une bonne église ! Soyez bénis !608/07 ─ Pauline Je prie pour Claudie partie cette nuit rejoindre le seigneur après des années de maladie, qu'il puisse reposer en paix et être acceuillie au royaume de Dieu 1008/07 ─ Ricardo Mon seigneur, j'aimerais que tu m'aides à retrouver la femme que j'aime tant partie il y a plus d'un mois. Je suis convaincu que c'est la femme de ma vie et que nous avons encore beaucoup de chemin devant nous. Alors s'il te plaît, pourrais-tu faire en sorte à ce qu'elle revienne. Amén807/07 ─ Marie Je vous remercie de prier pour moi svp car ma situation au travail devient difficile pour moi, mon chef ne me soutient pas et mes collègues m'ignorent et ne sont pas bienveillants avec moi. J'en souffre vraiment et je souhaite vivement changer de service ou de travail. Dieu guide moi et ouvre moi des portes très prochainement stp. Amen706/07 ─ Gabriel Pour le Pape Francois. Pour Diane et pour moi. Pour mon travaille et pour mes companions de travaille. Pour Lidia, Sergio,Amalia,Ariel, mes freres,mes amis, Ignacio, Sebas, Mario, Cosentino, Diego, Maya,Teo. Pour Europe, Etats Unis,et pour Argentina. 8