Faire un don
Vous êtes iciAccueil > Toutes les actualités > Année de la Famille – Pour redécouvrir Amoris Laetitia

Année de la Famille – Pour redécouvrir Amoris Laetitia

Après deux synodes, en 2014 et en 2013, et une exhortation apostolique en 2016, l’Église a décrété une année consacrée à la famille. Voulue par le pape François, l’Année « Famille- Amoris Laetitia » s’est ouverte le 19 mars dernier et se conclura le 26 juin 2022, lors de la 10e Rencontre mondiale des familles à Rome.

Pourquoi autant d’attention et d’efforts pour la famille ? Pour François, « le bien de la famille est déterminant pour l’avenir du monde et de l’Église » et l’Année de la famille doit être l’occasion d’approfondir l’exhortation apostolique Amoris Laetitia, cinq ans après sa publication. Rédigé par le pape, ce texte est un appel pressant aux fidèles et à l’Église à prendre soin de l’amour dans les réalités diverses et parfois complexes des vies des couples et des familles. Il exhorte l’Église à sortir d’une attitude de « pure défense d’une doctrine froide et sans vie » pour témoigner en toute circonstance de la joie de l’amour qui éclaire les chemins de la vie. Le texte du pape exhorte à un « nouvel état d’esprit » pour accompagner les femmes et les hommes dans la diversité et les fragilités de leurs parcours, souligne l’abbé Philippe Matthey dans l’entretien que nous vous présentons.

Amoris Laetitia est rédigée dans un langage accessible, très proche de nos réalités. « J’espère – écrit le pape – que chacun, à travers la lecture, se sentira appelé à prendre soin avec amour de la vie des familles ».

Entretien avec l’abbé Philippe Matthey

Philippe Matthey, curé de l’Unité pastorale des Rives de l’Aire et prêtre accompagnant de la Pastorale des familles

Quel est le message au coeur de l’exhortation apostolique Amoris Laetitia ?

Philippe Matthey : L’exhortation Amoris Laetitia souligne merveilleusement que le premier trésor de l’Évangile, l’annonce de l’Amour, est une source de joie et que le message chrétien autour de l’amour et de la famille est d’abord un message de joie et de miséricorde.

L’exhortation vient présenter en quelque sorte le regard de l’Église sur le mariage et la famille à la lumière du Christ, mais l’état d’esprit change. Dans ce document, la vie des familles est regardée en tenant compte des différentes évolutions familiales et sociologiques, des fragilités et des faiblesses humaines. L’amour n’y est pas catalogué et enfermé dans une seule et même forme.

Amoris Laetitia invite à un parcours de croissance permanente. Elle rappelle que le message chrétien est celui de l’amour de Dieu pour toute personne. La parole de Dieu est là pour nous accompagner et nous indiquer le but du chemin.

Le document exhorte l’Église à s’éloigner d’une logique de jugement ou de validation des situations conformes ou non conformes à un idéal. Amoris Laetitia adopte la pédagogie de Jésus qui, dans ses paraboles, ne vient pas juger ou dire si c’est permis ou défendu, ce qui est juste ou ce qui est faux, mais qui fournit les éléments de compréhension pour conduire chacun à sa responsabilité, en toute liberté.

En fin de compte, ceux qui attendaient une libéralisation des codes, sur la question des divorcés ou des couples du même sexe par exemple, sont déçus, mais ceux qui sont prêts à développer l’état d’esprit de miséricorde et de bienveillance prôné par Amoris Laititia sont encouragés à le faire.

Qu’en est-il, cinq ans après sa publication ?

Je n’ai pas vu de bouleversements et en ce sens l’Année de la famille est bienvenue. Dans ma pratique de prêtre, Amoris Laetitia est importante. Je me sens libre d’évaluer en conscience, de discerner et de valoriser ce qui vient de Dieu dans chaque situation personnelle, de couples ou autres relations. Je peux dire aux personnes qui vivent une relation d’amour, quelle qu’en soit la forme, qu’il y a là une beauté dont on peut se réjouir. Et à ceux qui me disent « Oui, c’est gentil de nous parler comme ça, mais l’Église a une autre position », je peux répondre qu’il ne s’agit pas de mon avis personnel. Je peux éventuellement indiquer les textes d’Amoris Laetitia et montrer que c’est le pape François lui-même et toute l’Église qui les accueillent tels qu’ils sont et se réjouissent de tout amour vécu dans le respect de l’autre.

En d’autres termes, Amoris Laetitia nous encourage à accompagner toute situation humaine dans laquelle l’amour humain peut être vécu, de discerner la beauté de ce qui est en train de naître plutôt que de constater de ce qui n’est pas encore.

L’Église à Genève a fait sien l’appel d’Amoris Laetitia à l’accueil et à la bienveillance. Elle a mis en route par exemple des initiatives pour faire savoir aux divorcés qu’ils ne sont pas exclus et qu’ils ont une place au sein de la communauté. Cette démarche, et plus récemment celle pour les personnes concernées par l’homosexualité, sont l’un des fruits d’Amoris Laetitia. Le pape François veut une Église qui ne laisse personne sur le bord du chemin.

De nos jours, on tend à reléguer la famille dans la sphère privée. Comment cela affecte-t-il l’action de l’Église ?

L’exhortation nous dit que le mariage chrétien est une bonne nouvelle pour tous, pour le couple, pour l’Église et pour la société. L’amour humain et l’amour de Dieu sont par définition un message collectif et communautaire. Donner au mariage une dimension visible dans la société a son importance. Je l’entends souvent dans les paroles des couples qui demandent à se marier à l’Église, aussi chez des personnes qui s’en sont éloignées. Ils sont conscients que leur amour dépasse leur relation à deux et qu’il englobe leurs familles, leurs amis et qu’il a une place dans la société. Beaucoup expriment la volonté que Dieu soit présent dans leur vie de couple. Ce désir relève souvent d’un besoin de placer leur union sous la protection de Dieu.

La doctrine et les prises de position morales de l’Église sur les couples et la famille sont parfois ressenties comme inadéquates. Amoris Laetitia peut-elle aider l’Église à combler ce hiatus ?

Il y a beaucoup d’a priori et l’Église en est en bonne partie responsable. Dans les parcours de préparation au mariage, de nombreux couples me disent qu’en venant, ils avaient peur d’entendre un discours de directives sur ce que l’on peut faire et ne pas faire. Ils sont surpris de découvrir à quel point l’Église valorise le bonheur du couple. Je trouve que c’est une belle mission de pouvoir dire à ces personnes : « Vous savez, l’Église peut être beaucoup plus ouverte que vous ne l’imaginez ! ».

Avez-vous des conseils pour les couples et les familles qui souhaiteraient découvrir le texte ?

L’exhortation est un texte à vivre, comme l’Évangile, il ne s’agit pas de la lire une fois pour toutes. Le pape parle comme un père aimant. Il formule des conseils pour avancer dans la vie spirituelle, avec des propos sur la vie courante des couples et des familles. Dans le chapitre 4, par exemple, la méditation de l’hymne à la charité (1 Cor 13) peut alimenter la réflexion du couple sur l’amour vécu, dans les aléas du quotidien. Amoris Laetitia se penche aussi sur des situations particulières, telles que celles qui touchent les personnes divorcées, les familles recomposées et les personnes concernées par l’homosexualité. Pourquoi ne pas prendre l’initiative de se réunir à plusieurs pour échanger sur des extraits ? La Pastorale des familles est disponible pour accompagner ces démarches.

Paru dans le journal REGARD -mai 2021

Crédit image en  Une – Godong

Continuons ensemble à œuvrer
pour nos prochains :

Apporter mon soutien

découvrez aussi...
Pas encore inscrit(e) à notre newsletter ? Ne ratez aucune actualité ni aucun événement à venir
Inscrivez-vous à la Newsletter !
Intentions de prière
19/01 ─ J. Seigneur, dissous les secrets de famille, nourris les paroles de vérité(s), encourage les échanges libérateurs au détriment des silences pesants et destructeurs.218/01 ─ Hans Josef Erich Je supplie notre Seigneur et la Sainte Vierge Marie d'aider mon petit fils Antoine, âgé de 3 ans, qui a été hospitalisé ce jour et subira demain matin une très importante intervention chirurgicale pour déplacer une artère cardiovasculaire. C'est la 2ème fois qu'il sera opéré pour ce grave et sérieux problème. Dieu tout puissant aidez-le. Merci. 218/01 ─ Franck frabrice Je suis tombé par hasard sur votre portail en cherchant un lieu pour prier ensemble Ma femme veut me quitter et je l'aime On s'est marié à l'église, je ne veut pas de divorce. Prier pour la stabilité, le renouveau de notre couple Prier pour notre union et la paix dans notre foyer Amennnn117/01 ─ Jean-François Priez pour que je ne sois pas vacciné demain si cela est possible et que ce ne soit pas dangereux pour ma santé.214/01 ─ J. Seigneur, rassemble les familles divisées, nourris la véritable écoute. Aide-nous à sortir de nos intérêts personnels, des violences au profit de la solidarité et de la compréhension enrichissant les liens sociaux. Ouvre les portes du coeur et de l’authenticité, du respect, de l’entraide et de la diversité.513/01 ─ Severine S'il vous plait priez pour mon mari et moi pour que nous puissions avoir un enfant et je vous presente aussi le concour de mon mari212/01 ─ Ghislaine Seigneur Jésus Christ vient à mon aide vient à mon secours, j'ai été suspendu de mon poste mon service injustement cela fait 2 mois et quelques jours, touche le coeur de mon Directeur Général qu'il notifie dans les plus brefs délais mon retour à mon service à mon poste. J'implore protection bénédiction santé force réussite et succès. Amen 210/01 ─ Lucie S’il vous plaît, priez pour que mon fabuleux mari et moi, puissions avoir un enfant. Merci. 809/01 ─ Flor Seigneur Aidez nous dans cette période difficile . Aidez nous dans nos problèmes financiers afin que nous ne perdions pas notre maison. Amenez nous votre soutien dans nos difficultés familiales. Entourez nous de votre amour. Amen 806/01 ─ marie-made je vous confie stéphane G qui est en recherche d'emploi il instable n'arrive pas à trouver un emploi qui lui convient ,il 50 ans et pour mon mari qui dois passé un examen pour le coeur merci pour vos prières rien n'est impossible à dieu5