Faire un don
Vous êtes iciAccueil > Toutes les actualités > Au quotidien > L’Assomption : une croyance, une fête, un dogme

L’Assomption : une croyance, une fête, un dogme

L’Assomption, fêtée le 15 août, célèbre la mort, la résurrection, l’entrée au ciel et le couronnement de la bienheureuse Vierge Marie. Les Eglises orthodoxes en font également une de leurs grandes fêtes sous le vocable de Dormition de la Vierge.

Malgré la discrétion des évangiles, les premiers chrétiens n’ont pas mis longtemps à réfléchir à la place de Marie dans leur foi, explique le Père eudiste Laurent de Villeroché, de la Congrégation de Jésus et Marie. Ils ont rapidement voulu célébrer ses derniers moments, comme ils le faisaient pour honorer leurs saints. A cause du caractère unique de sa coopération, une croyance se répand : son «endormissement» – sa Dormition – consiste en réalité en son élévation, corps et âme, au ciel par Dieu.

Selon les historiens du dogme, la question a commencé à se poser après le Concile d’Ephèse, en 431, qui a défini Marie comme «Théotokos» ou Mère de Dieu en tant que mère corporelle de Jésus, vrai Dieu et vrai homme. Le corps qui avait porté Jésus ne pouvait pas connaître la corruption du tombeau.

La fête exprime cette croyance : chaque 15 août, les chrétiens célèbrent à la fois la mort, la résurrection, l’entrée au paradis et le couronnement de la Vierge Marie.

Se basant sur cette antique tradition, en 1950, le pape Pie XII élèva l’Assomption au rang de dogme de l’Eglise: «La Vierge immaculée, préservée par Dieu de toute atteinte de la faute originelle, ayant accompli le cours de sa vie terrestre, fut élevée corps et âme à la gloire du ciel, et exaltée par le Seigneur comme la Reine de l’univers, pour être ainsi plus entièrement conforme à son Fils, Seigneur des seigneurs, victorieux du péché et de la mort».

L’Assomption de Marie dans le sillage de l’Ascension du Christ

On associe souvent l’Assomption de Marie avec l’Ascension du Christ. De fait, les mots se ressemblent et il y a dans les deux cas une montée mystérieuse au ciel dans la gloire de Dieu.

Pourtant, «assomption» ne vient pas du verbe latin «ascendere» (monter, s’élever), qui a donné «Ascension», mais d’ »assumere » (assumer, enlever). L’étymologie souligne l’initiative divine: Marie ne s’élève pas toute seule vers le ciel, c’est Dieu qui fait le choix de l’ »assumer, corps et âme, en la réunissant à son Fils sans attendre la résurrection finale, tant elle a su s’unir, corps et âme, à Lui, dès sa vie terrestre.

Dans le sillage de l’Ascension, Marie inaugure le destin ouvert aux hommes par la résurrection de son Fils et anticipe ce qui deviendra la condition des sauvés à la fin des temps.

La fête de l’Assomption entretient l’espérance

La liturgie de l’Assomption célèbre Marie comme la «transfigurée»: elle est auprès de Lui avec son corps glorieux et pas seulement avec son âme. En elle, le Christ confirme sa propre victoire sur la mort. Marie réalise ainsi le but pour lequel Dieu a créé et sauvé les hommes. En la fêtant, les croyants contemplent le gage de leur propre destin, s’ils font le choix de s’unir à leur tour au Christ.

En Orient

Cette fête est née à Jérusalem, mais il est difficile de savoir à quelle époque. L’origine précise de la fête du 15 août tient peut-être à la consécration à cette date, par l’évêque Juvénal (422 – 458) d’une église dédiée à Marie à Kathisma (étape supposée de la Vierge entre Nazareth et Bethléem). Elle a plus probablement pour origine la consécration d’une autre église à Gethsémani, à côté de Jérusalem, au VIème siècle, là où certaines traditions affirmaient que la Vierge avait fini sa vie terrestre.

La fête fut étendue à tout l’empire par l’empereur Maurice (582 – 602), sous le nom de Dormition (Koimelis) de la Vierge Marie. Elle a toujours été célébrée le 15 août, et a depuis revêtu une importance particulière en Orient: l’année liturgique s’ouvre quasiment avec le 8 septembre – fête de la naissance de Marie – et s’achève le 15 août, fête de son retour à Dieu. Toute l’année liturgique est ainsi placée sous le patronage de Marie.

En Occident

Comme souvent à cette époque, l’Eglise de Rome est en retard sur l’Eglise de Constantinople. On pense que l’assomption de la Vierge elle fut instaurée par le pape Serge 1er (687 – 701), lui-même d’origine syriaque.

La fête fut longtemps accompagnée d’une procession nocturne, supprimée par le pape Pie V (en 1566), à cause des nombreux abus qui l’entouraient. Elle a longtemps été précédée d’un jeûne et, en différents diocèses de l’Europe du Sud, elle pouvait être le temps de la bénédiction du fourrage et de l’offrande des premières récoltes. (cath.ch/arch/mp)

Par Maurice Page, cath.ch

Image :L’Assomption de la Vierge de Murillo (1670) au Musée de l’Hermitage de St-Petersbourg | domaine Public

Continuons ensemble à œuvrer
pour nos prochains :

Apporter mon soutien

découvrez aussi...
Pas encore inscrit(e) à notre newsletter ? Ne ratez aucune actualité ni aucun événement à venir
Inscrivez-vous à la Newsletter !
Intentions de prière
05/10 ─ suzanne que le Seigneur me protéger ainsi que mon époux et mes enfants de tout dangers visible ou invisible.404/10 ─ Brou André Je rends grâce au Seigneur pour tous ses bienfaits pour moi et les miens. Par la Vierge Marie je lui confie la mission pour laquelle nous sommes dans le nord du pays. Qu Il nous accorde aide assistance,protection et les moyens nécessaires pour mener à bien cette mission. Seigneur que ta volonté soit faite. Amen 204/10 ─ Clara Seigneur, Ramène les dirigeants des grandes puissances nucléaires à la raison, donne leur de faire preuve de discernement, afin d’éviter une catastrophe qui mènerait à la fin de notre humanité. Que des accords et des solutions soient trouvés, afin d’éviter de plonger le monde dans un conflit. Nous nous en remettons à toi, Amen304/10 ─ Marlene Seigneur je te confie mes enfants Samuel Marine ainsi que Manuel et mon frère Jean Fabrice mes sœurs M anyse Marie Ange M Michelle Mirella et mes neveux et nièces et je m abandonné à toi Viens défaire les nœuds de nos vies viens nous relever nous guérir nous fortifier et nous faire revenir6 à toi Fais nous grandir dans la foi l amour la confiance 304/10 ─ Achille Rufin Saint vierge marie aide mon a réussi dans tout les épreuves de la vie .amen404/10 ─ Marie Dévoile le coupage entre Baudouin et moi et guéri moi seigneur pour tout le mal qu'il m'as causé afin que je retrouve la paix et la sérénité dans ma vie pour le bien de mes enfants et de ma famille. Amen 🙏202/10 ─ Pascal Seigneur, Sois loué, toi qui dans ta Patience infinie accueille l'enfant prodigue que je suis. Efface mes fautes, aies pitié de mon manque de foi. Que ton règne viennes dans ma vie. Prépare moi à recevoir la grâce d'être exaucé dans ma demande: la reussite professionnelle et une femme selon Ton coeur. Par Marie, Ecoute moi.501/10 ─ Flora Seigneur, je te remercie de m'avoir ramener sur ton chemin, de m'avoir délivré de toutes mauvaises influences et d'avoir éloigner tous ceux qui me veulent du mal. Merci de me donner la force de me reconstruire, de trouver la paix et de protéger ma famille. Amen 501/10 ─ NGUINI Pardonc seigneur pour tout mes péchés et béni ma vie éloigné de moi les mauvaises personnes et aide moi dans mes projets et les projets des voyages de mes gens seigneur prends pitier 201/10 ─ ANIKA WENDY Merci mon dieu je te rends grâce pour tout les biens faits que tu accordés dans ma vie et ma famille je te prie de benir le concours de mon fils qui se fera se moi ci et venir mon service mes projets et de m'accorder une bonne santé prends pitier mon roi mon sauveur 3