Faire un don
Vous êtes ici Accueil > Toutes les actualités > Au quotidien > TÉMOIGNAGE : COMMENT VIVRE LA FOI AU TEMPS DU CORONAVIRUS ? (5)

TÉMOIGNAGE : COMMENT VIVRE LA FOI AU TEMPS DU CORONAVIRUS ? (5)

Messes publiques suspendues durant des semaines, rencontres en paroisse annulées… Comment avons nous vécu la foi au temps du coronavirus ( COVID-19) ? Nous vous donnons la parole avec une série de témoignages. 

Rencontre avec Nicolas Baertschi,

 “MON FILS ME PARLE ENCORE DE NOS CÉLÉBRATIONS A LA MAISON »

« Mon fils me parle encore de ces moments de célébration vécus en famille, à la maison ». Nicolas Baertschi, jeune papa de Sylvain, deux ans et demi, évoque la période de semi-confinement liée à la pandémie comme une retraite « un peu forcée, mais bienvenue » pour la famille.

CÉLÉBRER A LA MAISON

L’absence de messes durant presque trois mois n’a pas affecté sa pratique de la foi. « En famille, nous avons appris à célébrer à la maison », témoigne Nicolas, assistant pastoral en formation à Genève. Avec sa femme Daniela, plutôt que de suivre les célébrations à travers un écran, ils ont choisi de vivre leur foi en « Église domestique », avec des célébrations et des moments de partage.

Supportable en période de Carême, la privation de célébrations était inconcevable pour Nicolas à l’approche de Pâques : « la fête de la Résurrection est le sommet et le résumé de toute notre foi », explique-t-il. Privés de messe en paroisse, « nous avons donc cherché comment vivre la Semaine Sainte en famille ».

DES PROPOSITIONS STIMULANTES

Au début, pour le dimanche des Rameaux, « nous avons improvisé ». Pour le Triduum pascal, « nous avons pioché dans les propositions mises en ligne par les Pastorales des familles de Genève et Vaud sur le site prierenfamille.ch ». Il y en a en a pour tous les goûts : suggestions pour vivre des liturgies à la maison, diaporamas, vidéos, idées de bricolages ou encore les conseils pour apprêter le repas pascal du Jeudi Saint. En s’appuyant sur le site, Daniela et Nicolas ont pu impliquer Sylvain dans les activités et des célébrations. En couple, ils ont médité les lectures de l’évangile du jour.

LE REPAS PASCAL

Pour Nicolas, cette expérience, imposée par les circonstances, a été bénéfique. Elle a permis à la famille « de vivre activement et profondément le mystère pascal ».
Le repas du Jeudi Saint occupe une place particulière dans ses souvenirs.  « Mon fils a beaucoup aimé la préparation et la symbolique des gestes qui accompagnent le repas de la Pâque juive. Il faut par exemple tremper le persil dans l’eau salée, pour nous rappeler que la vie n’est pas toujours facile. Après on goûte le harosset, un mélange doux, pour souligner les moments de joie de notre existence. Nous avons expliqué le sens de ces traditions à Sylvain et chacun a pu partager ses émotions et sentiments », souligne Nicolas. 

LE LAVEMENT DES PIEDS

Autre temps fort, le lavement des pieds en famille. « Nous avons choisi une variante simplifiée de la célébration, plus adaptée à l’âge de mon fils. Il a été très marqué par ce rite et il nous en parle encore. C’est un geste merveilleux. Même un enfant de deux ans en comprend bien le sens ». Nicolas évoque également la veillée pascale, le soir du samedi saint.
« Nous avions préparé une pièce sombre, où nous avions mis une icône du Christ. Nous sommes entrés dans cette obscurité avec nos bougies, en chantant, avant de lire l’évangile, d’accomplir le rite avec l’eau baptismale et de dire une prière, avant la bénédiction. C’était très fort de célébrer ce moment à trois, à la maison. Sylvain a vraiment pu participer, mais le matin de Pâques, il dormait ! Avec mon épouse nous avons alors médité la lecture du jour, avec une lectio divina, et donc des moments de lecture, de silence et de partage », raconte Nicolas.

Comment vivre la foi au temps du coronavirus, le témoignage de la famille Baertschi

ÊTRE ACTEUR

Depuis fin mai, les offices religieux ont pu reprendre, mais les normes sanitaires sont toujours en vigueur. Les Baertschi continuent à organiser à la maison les célébrations du dimanche. 
« Mon épouse est enceinte et nous ne souhaitons pas prendre de risques. Après la naissance de notre deuxième enfant, nous allons bien sûr retourner à la messe dans notre paroisse, car la communauté est importante. Mais nous avons découvert une manière de célébrer sans messe et d’être en lien avec Dieu. Nous nous sommes rendu compte que nous pouvions vraiment partager notre foi en famille et vivre quelque chose de fort. A la messe, nous vivons ce que l’on nous propose, alors que dans ce contexte particulier nous avons dû créer nous-même les moments de célébration, avec des propositions que nous avons cherchées, trouvées et adaptées. Ce faisant, on devient vraiment acteur ».

SD&C, juin 2020

Crédit image de couverture: la foi au temps du coronavirus, site prierenfamille.ch, repas pascal

découvrez aussi...
Pas encore inscrit(e) à notre newsletter ? Ne ratez aucune actualité ni aucun événement à venir
Inscrivez-vous à la Newsletter !
Intentions de prière
16/07 ─ Anne Marie Mon Dieu sauver moi de tout ce que j endure des difficultés et du mal que l on nous fait aider Mon fils à avoir des enfants avec sa copine pour construire une vie de famille protéger nous du mal aider nous à trouver la paix l amour mon Dieu que j aime Amen 115/07 ─ Josefine Seigneur notre Dieu je te supplie fait que mon mari trouve un excellent travail. Qu'il soi béni et épanoui. Que tous ceux qui lui veulent du mal ennemis visibles ou invisibles personnes proches ou éloignées de lui ne puissent pas l'atteindre. S'i il a été atteint qu'il soit guéri et purifié. Seigneur je te prie pitié écoute moi pitié exauce moi. 214/07 ─ Donald Nôtre père qui est au cieux, Par cette prière je demande pardon pour ma vie de pêcheur et implore ta miséricorde et ton assistance dans les moments de faiblesse. Père je confi entre tes mains mon processus de recrutement à Société Générale.Que je sois le candidat retenu et que cette opportunité contribue à la réalisation de mon projet professionnel213/07 ─ Laurie Prière pour que Thomas puisse revenir que le Seigneur touches son cœur Que le Seigneur enlèves toute colère et rancune et égo en lui Je vous remercie infiniment Amen113/07 ─ Juliette Ô Vierge Marie, je t’en supplie, soulage un peu les douleurs de Lucie, notre maman et allège un peu sa peine, dans l’épreuve de la maladie. Je remercie tous ceux qui auront la gentillesse d’entrer en union de prière pour sa guérison. Amen113/07 ─ Charlotte Carine edwige Seigneur merci pour tout ce que tu fais pour moi depuis ma naissance jusqu'à ce jour, veille de jour comme de nuit sur yinkeu ridy Sharon, yinkeu ayo Darla Chanelle, yinkeu Tounchoua chaguy rolls, sur jie Mejou sazang oscar ghislain que toute la gloire te revienne à toi seul.113/07 ─ Marie Dieu Créateur, Sainte Marie, Sainte Rita, protégez ma santé pour que je puisse accompagner mon jeune fils le plus longtemps possible. J'aurai 5 chirurgies ces prochains mois pour réparer mon coeur et mon aorte, faites que je vive jusqu'à ces opérations et que mon rétablissement soit le meilleur possible. Bénissez ma famille dans cette épreuve. Amen109/07 ─ Sarah Je demande une prière car je suis en FIV PMA car problème de chromosomes chez mon mari, Sur 15 follicule, il y avait 12 follicules matures et trois pas assez mature. Du coup ils ont mis en culture les 12 pour voir jeudi ou vendredi lesquels se transforme en embryon et sans mauvais gène et j'ai tellement besoin de vos prières. Je prie 405/07 ─ Koffi adjoumani Olivier Seigneur jésus christ notre Dieu je te confie mon examen BTS qui se déroule ce 22 juillet 2024 . Seigneur mon Dieu protège moi guide moi dans la sagesse. 204/07 ─ LUC MAGLOIRE SEIGNEUR AIT PITIÉ DE MON PETIT FRÈRE GUY MARTIAL, QUI EST GRAVEMENT MALADE. PAR TA PUISSANCE ET TON POUVOIR OPERES TES MIRACLES DE GUÉRISON . AFIN QU'IL RECOUVRE SA SANTÉ , ET QU'IL NOUS REJOIGNE COMME A L’ACCOUTUMÉE . AIES PITIÉ DE SA FEMME , ET DE NOTRE PETIT FRÈRE QUI EST A SON CHEVET AU QUOTIDIEN. DONNE LEUR LE COURAGE ET LA FORCE .3