Faire un don
Vous êtes iciAccueil > Toutes les actualités > Témoignage : Comment vivre la foi au temps du coronavirus ?(1)

Témoignage : Comment vivre la foi au temps du coronavirus ?(1)

Messes publiques suspendues,  rencontres en paroisse annulées… Comment vivre la foi au temps du coronavirus ? Nous vous proposons dès aujourd’hui une série de témoignages. 

Rencontre avec Juliette Jamey. 

POUVEZ-VOUS VOUS PRÉSENTER ?

J’ai 28 ans, je vis à Genève, en Suisse depuis 5 ans, je suis chef d’entreprise, je suis catholique pratiquante. Célibataire, j’ai vécu le confinement seule et loin de ma famille.

Comment avez-vous vécu l’annonce de l’arrêt des célébrations pendant lA PANDÉMIE DE coronavirus ?

J’ai été choquée surtout que c’était jusqu’au 31 mai, donc ça m’a surprise, je me suis dit tout de même que ce fût violent : du jour au lendemain, plus rien. Mais j’ai compris d’un point de vue sanitaire donc j’ai accepté. J’ai fait confiance à l’évêque pour la voix de la prudence. J’ai surtout pensé aux personnes âgées, car pour certains, la messe, c’est leur seule sortie.

Comment vous êtes-vous organisée pour vivre votre foi ?

Le premier dimanche, je suis allé sur Internet pour voir la messe. J’ai vu après sur Facebook des messes de paroisses en direct, donc j’ai pris les messes de prêtres que je connaissais. Avec des amis on a regardé les mêmes messes le dimanche pour être en communion. J’ai aussi regardé la messe d’une paroisse de l’Emmanuel, car les prêtres sont jeunes et sympathiques : ils nous font rire en faisant des cœurs avec leurs mains à la fin de la messe ! J’ai fait du tourisme à la recherche de messe sur les réseaux sociaux, mais j’ai surtout regardé les messes des prêtres que je connais.

J’ai fait du tourisme à la recherche de messe sur les réseaux sociaux, mais j’ai surtout regardé les messes des prêtres que je connais.

Votre prière a-t-elle changé ?

Je prie encore plus, étonnamment. Il y a une communion qui s’est installée grâce aux réseaux sociaux. Je me connecte à la prière de Taizé en live Facebook tous les soirs à 20h30. On chante dans toutes les langues, il y a 3.000 personnes connectées et on prie pour les soignants, les malades… Les premières semaines, je faisais ça tous les soirs.

Aussi, je me suis créé un beau coin prière, c’est précieux, ça rythme les journées, car le soir pendant le confinement, c’est là que je commence à avoir le moral dans les chaussettes donc prier le soir permet de tenir. On voit qu’il y a des potes, pleins de gens de partout qui se connectent. Les frères guident la prière. Prier en groupe ça aide.

Je suis contente, car finalement, j’ai réussi à faire des choses que j’avais du mal à mettre en place spirituellement. Pour le Carême, j’ai essayé de faire des efforts de privation, mais c’était difficile pour la nourriture. Quand on est enfermé, on a plus envie de manger.

Comment avez-vous vécu les fêtes de Pâques ?

Au début, je voulais essayer de rentrer en France pour voir ma famille, mais ce n’était pas possible, et cela aurait été égoïste. Alors je me suis organisée pour partager des expériences avec des amis.

Le Jeudi Saint, on a suivi un document des dominicains, reçu par un groupe WhatsApp, pour vivre chez soi le Triduum. Tout est décrit : bénir le repas, du vin sur la table… On a lu la Parole pendant le repas, pour faire mémoire de la Pâque. Nous avons prié.

Le Vendredi Saint, nous avons fait un chemin de croix, mais sans marcher, chez une amie. Nous avons, trouvé les méditations de Benoit XVI. On a mis une croix et une bougie et nous avons lu les méditations de chaque station.

Le Samedi Saint, nous nous sommes rendus chez une amie, nous avons allumé le feu dans une cheminée, pour faire le feu nouveau. Pour nous accompagner, nous avions choisi la Vigile Pascale en ligne avec une paroisse.

Ma famille m’a appelée. Ils étaient inquiets. Mais j’ai passé une bonne fête de Pâques.

Quels sont vos espoirs pour l’Église à la fin du confinement ?

Les prêtres que je suis sur les réseaux sociaux évoquent une célébration de retrouvailles, des messes spéciales. J’imagine une belle messe de joie, de retrouvailles. Revoir les autres, prier ensemble. Il sera aussi important d’aider tous ceux qui n’ont pas pu faire leurs deuils.

Finalement cette  crise du coronavirus, a-t-elle amené des choses positives dans votre pratique de la foi ?

J’ai trouvé magnifique l’élan qu’il y a eu sur les réseaux sociaux, ça m’a fait beaucoup du bien de revoir mon ancien aumônier scout qui partage ses prières tous les soirs, en Facebook live, c’est trop beau.

C’est merveilleux la façon dont il gère sa paroisse et la proximité qu’il a avec les gens, il reste proche, c’est vraiment le berger de sa communauté. Il n’est pas décalé de notre réalité quotidienne. On dit souvent qu’un chrétien seul c’est un chrétien en danger. J’espère que cet élan et cette communion transmis par le canal digital continueront.

J’espère que cet élan et cette communion transmis par le canal digital continueront.

Avez-vous entrepris d’autres actions ?

J’ai contacté la responsable de l’équipe « Fratelli » de la paroisse qui a activé une « fraternité téléphonique » afin de rompre l’isolement et la solitude de certains en cette période difficile. Je pensais à eux tout le temps au début du confinement et je me suis mise à disposition. Ils m’ont dit qu’ils mettaient en place un système d’appel, j’ai proposé mes services et ceux de beaucoup d’autres qui étaient prêts à donner de leur temps.

Par ailleurs, j’ai participé à une initiative des scouts à mettre en place des envois de cartes postales à des personnes âgées ou isolées. Aussi, pour la petite histoire, le jour de Pâques je me suis amusée à cacher des œufs de Pâques et des vœux de Joyeuse Pâques dans les boîtes aux lettres de tous mes voisins.

A suivre d’autres témoignages sur la foi au temps du coronavirus. 

SD&C, avril 2020

Image: foi et coronavirus – Fred de Noyelle / Godong

 

Continuons ensemble à œuvrer
pour nos prochains :

Apporter mon soutien

découvrez aussi...
Pas encore inscrit(e) à notre newsletter ? Ne ratez aucune actualité ni aucun événement à venir
Inscrivez-vous à la Newsletter !
Intentions de prière
05/08 ─ Adelphe Thibaut Maman Marie, je te rends grâce pour tout. Je viens te demander de m'aider par ta glorieuse intercession auprès de notre Seigneur Jésus-Christ à obtenir maintenant un emploi stable et bien rémunéré, j'aimerais obtenir maintenant un CDI pour me sortir de cette situation d'angoisse et de stress. Merci Bienheureuse Mère de Dieu de me venir en aide,Amen104/08 ─ baptiste - Je voudrais des prières pour trouver un emploi en médiathèque en Bretagne, pour restaurer mon mariage, trouver mon logement et être délivré des soucis financiers et des oppressions spirituelles ! Que j'arrête de mentir et de fumer ! Soyez bénis !103/08 ─ Paula Pour François le papa du père Elie décédé .302/08 ─ Cristina Merci de prier pour mon couple, le 6 août on fête nos 10 ans de mariage et depuis quelques temps déjà on arrive plus à trouver de l'harmonie et du dialogue entre nous. Seigneur je te demande libère nous de tout ce qui nous bloque et aide nous à nous retrouver à nous comprendre et à élever notre fils dans l'amour. Bénit Seigneur mon couple. Amen302/08 ─ baptiste - Je voudrais des prières pour trouver un emploi en médiathèque en Bretagne, pour restaurer mon mariage, trouver mon logement et être délivré des oppressions spirituelles ! Soyez bénis !331/07 ─ Marie-Thérèse Sainte Vierge Marie protégez toute cette famille et que je revoie un jour ces trois petites filles. Protégez leur papa de la maladie.329/07 ─ Stéphane Pour Stéphanie mariée à un journaliste en Suisse ayant deux enfants : Alice et Benjamin et qui récidive pour un cancer du sein. Ils viennent se reposer cet été chez leurs parents à Lancieux en Bretagne en France. Pour qu'elle subisse le meilleur traitement possible... 325/07 ─ Briner paula Pour tout les malades seigneur prend pitié..423/07 ─ Olivia Priez pour moi s'il vous plaît, j ai raté le bac deux fois il y à 17 ans maintenant et je vais le repasser une troisième dans quelques semaines. Je viens vous demander de l aide spirituelle afin que je puis le décrocher avec la grâce de DIEU. Et que cette pandémie qui perturbe le monde soit éradiquée que DIEU nous protège. AMEN523/07 ─ Vincent Il y a plus d’un an, j’ai fait un burn-out dû à du harcèlement moral sur ma place de travail. En dépression, je souhaite retrouver Confiance en Moi et Énergie de Vie pour cette fois me mettre aussi au service de la Communauté. Merci de prier pour moi.5